AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Noir est le Dragon

Aller en bas 
AuteurMessage
Dread D. Frédéric

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 28
Localisation : Ou bon me semble

Feuille de personnage
Information:
Doriki:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Noir est le Dragon   Mer 28 Déc - 20:26

Prénom/Nom : Dread D. Frédéric (Alias Dragon Noir le Tenryuubito déchu)
Âge : 22 ans

Description physique :


C'est du haut de ses 1m81 toujours rasé de frais, qu'il vous lancera un regard perçant de ses pupilles aussi noir que l'ébène aux travers ses lunettes, avant de vous offrir un sourire séducteur empli de malice (offre limité à la gente féminine) ou d'esquissé un bref signe de tête.
Cheveux court durant l'été ils pousseront jusqu'en automne histoire d’être touffu et protecteur pour l'hiver, au printemps sonnant c'est en tresses qu'ils se verront coiffé, pour de nouveau être coupé court pour l'été.
Couleur chocolat, et bien bâti malgré sa minceur c'est avec classe qu'il aime s'habiller bien que décontracté chemises, pantalon à pinces (même si le jean trouve grâce à ses yeux), vestes , et cravates sont ses amis un seul bijou compose sa panoplie une chaine retenant une croix strié qu'il ne retire jamais.
Mais à dire vrai c'est avant tout son dos que vous verrez si vous n’êtes pas assez vif pour suivre sa folle course.

Description morale :


Séducteur en réalité c'est un cœur à prendre. A la fois rêveur et désabusé, empathique à l’extrême et insensible à en être cruel, idéaliste au possible et terre à terre à l'impossible, le courage ne lui fait pas défaut allant parfois à la témérité des fous. Ne tenter pas de le blessé par les mots, la bave du crapaud n'atteindra jamais le dragon, n'oublier cependant pas que son sommeil est moins lourd que sa rage est destructrice.
Sujet à la mélancolie lorsqu'il pense à la condition de ce monde c'est en grande partie contre lui même qu'il se bat chaque jour. Car il le sais seul un fort peu protéger et mener les autres. N'essayer pas de vous frottez à lui si vous n'y êtes pas préparé car un combat ne se fini qu'avec la chute de l'un des adversaires. S'en prendre à l'un des siens c'est d'abord lui passer sur le corps en 1er ligne même à 1.000 contre 1 quand on vous disais que son courage flirtais avec la folie.
Au delà de ça il souhaite plus que tout la liberté et jouir de la vie, rire un bon coup, philosophé, regarder le ciel la nuit, s'emparer de multitude trésor presque à n'importe quel prix, l'aventure et sa passion, défiant l'autorité n'acceptant AUCUN maitre, il vise les sommets enneigé, son objectif chaque jour aller au-delà de l'horizon.
Bon plus concrètement: Charmeur, Drôle, attentionné, battant, posé, curieux, intègre, courageux, indépendant, fier entre autres...
Mais aussi Froid, Orgueilleux, compliquer, indécis, Colérique, Envieux, je-m'en-foutisme, cruel, incisif, vindicatif entre autres...
Bref un cocktail explosif sans souffle

Histoire :


Prologue

L'enfance

Ex prince d'un certain royaume aujourd'hui disparu détruit par la folie de ses dirigeants, il fut adopté à l'âge de 7ans juste avant l'effondrement du suce royaume, par un Tenryuubito, dixit les héritiers des créateurs de ce monde celui-ci ayant besoin d'un héritier.
Habitant désormais la terre sainte de Marie Joa, il reçut l'éducation des maîtres du monde siégeant au dessus des roturiers destiné à diriger le monde avec ses semblables béni...
Ceux qui l'entouraient en étaient persuadé, mais même un enfant comme lui pouvait ce rendre compte de la cruauté, la haine et la folie des "gouverneurs du monde". Les mêmes choses qui précipitèrent son royaume à l'effondrement...
Il se jura de fuir cette cité maudite et un jour devenir l’icône de ceux qui souhaitent faire trembler le "monde" et être plus libre que n'importe qui. Agissant en digne héritier de la noblesse au grand jour, gardant pour lui ses véritables ambitions.
Il se lia d'amitié avec Nahela Yureka son esclave personnel et un vielle homme nommé Buttler John garde du corps attitré ex-marine, qui leurs enseigna les arts du combat.
Grandissant et s'endurcissant sa force augmentant toujours mais encore si ridicule face à ce qui se dressait devant lui. C'est 10ans plus tard que lui fit amené un présent extraordinaire, présent qui allait lui offrir un pouvoir supplémentaire et immense. C'est pour ses 17ans que le Ryuu Ryuu no Mi lui fit apporter un fruit du démon refermant le pouvoir du dragon, destiné à être ingurgité de force à un esclave pour "l'amusement" des nobles.
Il s'empressa de faire sien le fruit prétextant un simple caprice, et le croqua sans laisser quiconque réagir et failli vomir tant il était immonde. Les éclats de rire s'élevant à cette instant parmi les nobles résonnèrent pour lui comme une ode clamant sa victoire, ces idiots venaient de lui offrir la clef de sa liberté. Il ne lui manquait plus que l'occasion de fuir.
L'oiseau en cage commençais à tordre ses barreaux.

Chapitre: 00

Il était une fois le Dragon Noir

2 ans plus tard


Assis dans son fauteuil, près de la cheminée pour se réchauffer tant bien que mal, il faut dire que dans cette immense salon pièce principal et la plus grande du manoir, en cette période de grand froid et au cœur de la nuit, n'était pas le lieux le mieux chauffé.
Le vieil homme se plaignait que ses os le faisait souffrir. Et ce n'était pas ses incapables et innombrables serviteurs et esclaves regroupés dans un coin de la pièce, qui calmeraient ses courbatures.
Il laissa échapper un soupir, son idiot de fils était agité depuis quelques temps, et il ne parvenait pas à comprendre la cause de cette agitation..
Une veine palpita sous sa tempe signe d'agacement marqué chez cette homme, aux expressions d'habitude figée. Il tira sur une des chaînes reliée à son fauteuil de toute ses forces.
Une jeune femme emportée par le mouvement de la chaine s'écroula à ses pieds avec violence, elle n’émit cependant aucun son, une quelconque plainte.
L'homme prit son visage tremblotant dans sa main décharné et vociféra sur elle :
-MISÉRABLE VERMINE POURQUOI AI-JE MAL ?
Les yeux de la jeune femme s'embuèrent comme si elle allait pleurer, mais aucune larme ne coula, les retenant de toutes ses forces se mâchonnant la lèvres inférieur.
-ALORS FEMME hurla-t-il de plus belle RÉPOND MOI POURQUOI DOIS-JE SOUFFRIR AUTANT ?
D'une voix tremblante presque cassé par la terreur on pouvait lire sur son visage le désespoir.
-Je..je..je ne sais pas...Tenryuubito-sama...je ne sais quoi vous dire...
-JE SOUFFRE ET TOI TU NE SAIS PAS QUOI DIRE ? A QUOI SERS-TU MISÉRABLE, POURQUOI VIS-TU ? HEIN ? POURQUOI ?
Relevant rapidement la tête, et ne pouvant plus contenir ses larmes criant à son tour comme un appel à l'aide.
-POUR VOUS SER..SERVIR TENRYUUBITO-SAMA.... UNI..UNIQUEMENT POUR VOUS SERVIR JE N'HES..!!
Elle s'écroula sous le poing du vieillard, celui-ci se releva, tendit la main en direction de l'arrière du fauteuil, un vieil homme bien que plus jeune que lui élégamment vêtu se tenait derrière droit comme un "I" tenant à bout de bras un plateau de platine sur lequel reposait un revolver.
L'homme tendit les bras à son tour en fessant la révérence pour mettre à porter le plateau du Tenryuubito, comme posséder celui-ci prit le revolver, et mit en joue la jeune femme.
-PUISQUE TU NE SAIS RIEN, TU NE ME SERS A RIEN !! Vociféra t-il avec toute l'énergie que sa voix de vieil homme pouvait encore lui offrir.
La jeune femme éclata en sanglot incontrôlable implorant son tortionnaire, sa plainte saccadé par les soubresauts de sa voix noyé par ses larmes.
-PA..PAR...PITIÉ..TEN...RYUU..BITO-SAMA. NE ME...NE ME....TUER PAS...
-MEUURRSS MISÉRABLE INSECTE !!!
-PAR PITTIIIEEEEE TENRYUUBITO-SAMA !!
La porte s’ouvrit à grande volée à cette instant, le Tenryuubito se tourna instantanément en direction de la porte du salon.
-QUI OSE S'INVITER ICI SANS MON CONSENTEMENT ?!
Sur le seuil de la porte un jeune homme couvert de poussière bien qu'habiller avec des vêtements plus qu'élégant, s'avança d'un pas ferme suivi par une jeune femme et d'un vieil homme dans le même piteux états, comme s'ils sortaient d'un champs de bataille. Nullement déconcerté par la scène qui se déroulait sous ses yeux, il s'avança tous en scrutant les coins et recoins du salon comme s'il voulait se lancer dans un examen approfondi des lieux, il finit sa marche à une longueur de bras du vieil homme et lui dit d'une voie froide et calme.
-Ça n'est que moi "père".
Le visage du vieil homme se crispa dans une posture presque indescriptible entre un sourire satisfait et des sourcils relevé comme s'il désapprouvait cette visite impromptu.
-Ah, Frédéric j'en étais arrivé à penser que tu avais oublié ton vieux père, d’où sors-tu pour avoir une telle tenue ? Tu sais que dernièrement, je ne vais pas très bien, tu devrais venir me voir plus souvent, je sais qu'à ton âge on..
-Qu'étiez-vous en train de faire père l’interrompu sèchement Frédéric, alors qu'il le regardait droit dans les yeux en prenant le temps d'arranger le col de sa chemise et d'épousseter sa veste.
Légèrement décontenancé par cette attitude le vieillard lui répondit:
-Hé bien... comme tu vois je m’apprêtais à mettre à mort cette incapable, sais-tu qu'elle n'est même pas capable de m'expliquer pourquoi je souffre tant. N'est-ce pas risible alors qu'elle est censé me servir...
-Vous n'en ferez rien père, et si vous souffrez tant, c'est avant tout un médecin qu'il vous faut voir... Quoique après tout; ceci est désormais inutile...
Le vieil homme qui jusqu'ici pointait toujours son arme sur la jeune femme, abaissa son bras et déglutit non sans difficulté
-Ah...oui bien... Je comprend tu as besoin d'elle, n'est-ce pas... Oui, oui, oui haha oui, ça doit-être sa, tu as tout à fais raison les esclaves ne sont pas donné. Et une si jolie donzelle saura surement te divertir n'est-ce pas, comme j'aimerai encore...
Et puis oui un médecin, suis-je bête ! Je vais en faire quérir un au plus vite, j'aurais du y songer immédiatement.
Frédéric garda le silence et s'approcha des immenses fenêtres de la salle et en arracha les rideaux une lumière vive pénétra la pièce l'éclairant comme en plein jour. Le jeune homme se retourna fixant de nouveau son "père" s'adressant de nouveau à lui sur un ton glacial.
-Je quitte Marie Joa
Le vieillard lâcha son arme et s'effondra dans son fauteuil, désormais le regard vitreux comme si toute vie avait quitter son corps, il posa cette question.
-Et ou compte tu aller ?
-J'ai décidé de suivre ma destiné j'irais ou bon me semble Yureka et John partent avec moi.
-Je vois... murmura le Tenryuubitole
Son corps paraissait presque inerte.
-Bien... tâche de faire honneur à ton rang.
-Ne vous en faites pas "père", je saurais vous faire "honneur"...
Ce dernier mot sorti avec plus d'amertume qu'il ne l'aurait voulu de sa bouche.
-Sachez que je libère également chacun des esclaves de cette demeure.
A ces mots un murmure s'éleva dans le coin de la salle ou ceci se rassemblaient.
-Et de quel droit ?
Ironisa l'homme toujours affalé dans son fauteuil sans prendre la peine de regarder quiconque.
-De celui que je m'octroie à partir de cette instant. John, Yureka défaites leurs chaines et menez les en lieux sûr.
Restés sur le pas de la porte, ceux-ci répondirent à l'unisson tout en s'exécutant.
-A tes ordres Capitaine !
John de sa démarche droite et carré typique des anciens militaires, Yureka dans un pas léger et gracieux comme à son habitude, s'avancèrent en direction des ex-esclaves trop abasourdi pour réagir de quelques manières que se sois, si se n'est pour tendre leurs chaines pour que l'ont en les délivrent.
Une fois le dernier libéré, devancé par John qui leur ouvrait la voie, tous les anciens esclaves quittèrent le salon sans un bruit.
-Yureka. Dit Frédéric
-Accompagne les je te prie ils auront besoin de toi.
Celle-ci tourna immédiatement le visage vers le jeune homme avec un regard empli de reproches, entrouvris ses lèvres comme pour émettre une objection pour finalement les refermés, serrant les poings.
-Yureka. Dit Frédéric de nouveau.
Ce contentant de tiré lentement une dague de sa ceinture Yureka détourna son regard de Frédéric et baissa la tête.
-Y.U.R.E.K.A. Répéta lentement Frédéric.
Parcouru de tremblement le corps de la jeune femme semblait lutter contre elle même, elle finit de tirer la dague et la tint fermement le long de son corps.
Relevant lentement la tête en direction du fauteuil du vieil homme ses yeux lançant des éclairs, une larme coula elle fit un pas...
-YUREKA SA SUFFIT !! Hurla Frédéric
Comme sortit de sa transe elle sursauta, et regarda fixement et longuement le jeune homme. Celui-ci la regarda droit dans les yeux.
-Sa suffit ça n'est pas à toi de faire cela.
Détournant de nouveau le regard, elle avança à hauteur du Tenryuubito ralentissant le pas pour contourner le fauteuil et lui faire face, baissant les yeux vers lui puis relevant son regard vers Frédéric, une nouvelle larme coula le long de sa joue.
-Pardonne-moi Capitaine. Murmura t-elle.
Frédéric esquissa un mouvement.
La dague vint se planter aux pieds du vieillard lorsqu'elle la lâcha.
-Je ne sais pas se qui m'a pris. Dépêche toi de nous rejoindre quand tu en aura finis ici. dit-elle sur un ton d'excuse.
Quittant la salle précipitamment sans se retourner.
Le silence s'installa dans le salon quelques instants. Rompu par ces mots.
-Dite-moi "père" j'aimerai savoir si au moins une fois dans votre vie, vous auriez commis une bonne action ?
Aucune réponse ne se fit entendre
-Dois-je prendre ce silence, pour un non ?
-....
Frédéric balança la tête lentement de droite à gauche
-Toujours ce silence persistant, je vous ais connu bien plus loquace. Auriez-vous perdu votre langue ?
-Comment oses-tu ? siffla l'homme se relevant quelque peu.
A ces mots un sourire satisfait s'afficha sur le visage de Frédéric.
-Plait-il ? la phrase sonnant à la façon d'un sarcasme
Bien que toujours assis le Tenryuubito s'agita sur son fauteuil et hurla
-COMMENT OSES-TU ? SAIS-TU QUI JE SUIS ? JE SUIS UN HÉRITIER DES CRÉATEURS DE CE MONDE. OSER LAISSER UNE ROTURIÈRE ME MENACER, MISÉRABLE. TU N'ES QU'UN CHIEN PERDU QUE J'AI RECUEILLI, UN PANTIN, UNE MARIONETTE QUE JE FAIS DANSER DANS LA PAUME DE MA MAIN. JE SUIS UN ÉLU, MON SANG ET MA GLOIRE SONT IMMORTELLE...
-Ainsi vous en êtes déjà là Tenryuubito "Léonard St. Lowel" vous êtes déjà fou... murmura Frédéric sous les hurlements dément de son "père"
Dans une explosion venu de l'extérieur toutes les vitres volèrent en éclats et les flammes s'infiltrèrent dans le salon léchant et suivant le parcours des fresques peinte au plafond. Écarquillant les yeux face à cette scène qui lui coupa le souffle la terreur apparut sur le visage du vieil homme.
Des ailes ce dessinèrent dans les flammes.
-Je dois avouer que je ne m'attendais pas à ce que les flammes nous atteignent aussi vite.
Le haut de ces vêtements désormais réduit en cendre, le corps couvert d’écailles Dread D. Frédéric s’avança lentement de son père adoptive.
Son allure n'avais plus grand chose d'un être humain, mais plutôt celle d'un humanoïde mi-homme mi-lézard.
-Vous aviez tord en pensant que j'étais votre marionnette Lowel Léonard. J'ai étais il fut un temps je l'avoue votre petit oiseau coincé dans sa cage, mais aujourd'hui je suis le dragon qui rase et détruit votre monde.
-Que compte tu faire misérable ?
Désormais à sa hauteur, posant une main sur le fauteuil il approcha son visage de St. Lowel
-Vous m'avez demandé d’où je sortais pour avoir une telle tenue. Sachez que j'ai lancé une attaque sur Marie Joa ce feu n'est qu'une parcelle de ce qui se passe dans cette cité. Je sais que sa ne suffira pas à la faire tomber et d'ailleurs je vais bientôt partir avant de me faire coincer
par les marines qui ne tarderons pas à envoyer le gros de leurs force pour vous sauvez, DÉCHETS HÉRITÉ DES CRÉATEURS DE CE MONDE PERVERTI.
Le feu emplissais désormais l'immense salon et atteignais même la porte d'entré, l'air ce fessant de moins en moins respirable.
-Je vous ai demandé si vous aviez déjà commis une bonne action. Malheureusement pour vous il semblerait que ça ne sois pas le cas...
Il paraitrait que l'enfer est destiné au être tels que vous...Ce relevant il tourna le dos au Tenryuubito
-Voyez ceci comme un prélude à ce qui vous attend.
Avançant vers la porte les écailles se mirent à recouvrir son corps, avançant vers la porte sans se retourner, droit devant.
Le feu fini par atteindre le fauteuil du vieillard.
-Je n'ai plus froid... HAHAHAHA......AHAHAHAHAAAAAAGGGWWWWAAAAAAAAAA
Ainsi péri Léonard St. Lowel au milieu des flammes, dans un grand éclat de rire. Que signifiait ce rire personne ne le sauraient.
Le manoir étais en feu, et certaine parti commençait déjà à s'écrouler.
Frédéric se dirigeât vers la grille d'entrée de l'immense jardin. Le ciel était couvert de nuages de cendres ce qui laissait imaginé que le reste de la cité devait avoir à peu près le même aspect que le manoir.
Une jeune femme appuyée contre le grillage attendait paisiblement malgré le chaos ambiant.
-Je pensais t'avoir donné l'ordre d'accompagner John et les personnes libéré.
Yureka releva la tête vers son Capitaine
-Et c'est ce que j'ai fais Frédéric.
-Donc que fais-tu là ? dit-il avec un sourire en coin
-J'sais pas...
-Peut-être t'assurer que je finirais ce que j'ai commencé souffla celui-ci une fois à hauteur de la jeune femme, il lui prit une mèche de cheveux entres les doigts.
Elle fit là moue dégagea ses cheveux et recula Frédéric d'une poussé de la main.
-Pas du tout, je te fais confiance tu sais... Je m’inquiétais juste les soldats ont fini de s'organiser et il y à déjà un amiral dans la cité, j'ai capté une de leurs communications. Il faut partir capitaine.
-Hé !! Bien jouer Yureka, oui nous ferions mieux de partir au plus vite. Je ne tiens pas à être
retenu par un amiral ça leurs laisseraient le temps de nous encercler une fois pour toute. Désolé de t'avoir... taquiné...
Yureka sourit et sortit 2 dagues de sa ceinture en voyant des soldats courir dans leurs direction
-Que fait-on capitaine Frédéric ?
-Comme d'habitude droit devant la liberté et le ONE PIECE nous attendent !!!

Ainsi débute l'histoire du Dragon Noir

Fruit du démon :
Ryuu Ryuu no Mi Zoan Mythologique du Dragon

Camp souhaité : Pirate


Dernière édition par Dread D. Frédéric le Mar 7 Fév - 16:30, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Brooky
Pirate
Pirate
avatar

Messages : 838
Date d'inscription : 19/02/2010
Age : 24

Feuille de personnage
Information:
Doriki:
190/190  (190/190)

MessageSujet: Re: Noir est le Dragon   Lun 2 Jan - 11:15

Ah mince je pensais avoir commenté ta fiche déjà, en totu cas je l'avais lu mais j'avais du oublier de poster.

Le contenu est bon Dread, et le début, genre la description physique est bonne, il n'y a pas trop de fautes, et la suite devient pleine de fautes :/.

Tout le contenu dans la suite est bon mais il y a trop de fautes qui gache tout. J'aimerais que tu reprennes un peu Smile

Bonne chance Smile

_________________
Merci à Dragon, pour ce chef d\'œuvre :
Revenir en haut Aller en bas
Dread D. Frédéric

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 28
Localisation : Ou bon me semble

Feuille de personnage
Information:
Doriki:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Noir est le Dragon   Ven 27 Jan - 23:12

Erf je viens de remarquer.
Quand l’imagination prend le pas sur l'attention de la grammaire et de ses pairs. Razz
Je m'y attèle t'y suite. Very Happy Cela dit plus le texte est long moins je fais gaffe


Dernière édition par Dread D. Frédéric le Dim 5 Fév - 15:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yoru Shiwara
Amiral
Amiral
avatar

Messages : 868
Date d'inscription : 19/02/2011
Age : 22
Localisation : à côté de ton cadavre

Feuille de personnage
Information:
Doriki:
3400/3400  (3400/3400)

MessageSujet: Re: Noir est le Dragon   Dim 5 Fév - 10:38

ça commence mal:
"C'est du haut de ses 1m81 toujours rasé de frais, qu'il vous lancera un regard perçant de ses pupilles aussi noir que l'ébène aux travers ses lunettes,"

Il y a beaucoup d'erreur concernant "ce" et "se" fait, gaffe, ça picote les yeux. Certaines fautes de conjugaisons aussi.... quand tu auras corrigé fais m'en part Wink
Malgré les diverse et nombreuses erreurs tu as un style intéressant et bien traité. Ton histoire est cool, tu manies bien les mots, apprends à faire de l'orthographe un allié et ton écriture seras parfaite Wink
Trouve aussi un avatar Very Happy

Ps: si tu as besoins d'aide pour corriger tes fautes, tu peux compter sur moi. Je suis interne et donc, ne suis là que le weekend (c'est les vacances pour moi dans une semaine, je serais la toute la première semaine.)

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Dread D. Frédéric

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 28
Localisation : Ou bon me semble

Feuille de personnage
Information:
Doriki:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Noir est le Dragon   Dim 5 Fév - 16:13

J'accepte ton aide avec grand plaisir, j'aime les mots (lire et écrire) mais j'ai la fâcheuse tendance à les écorcher, un peu comme un fan de danse qui marche sur les pieds de sa partenaire.
Bon je pense avoir fais le nécessaire mais bon je ne parierais pas la dessus Wink.

J'avoue que même dans cette réponse je me demande si je n'ai pas encore mal "dansé"
Revenir en haut Aller en bas
Yoru Shiwara
Amiral
Amiral
avatar

Messages : 868
Date d'inscription : 19/02/2011
Age : 22
Localisation : à côté de ton cadavre

Feuille de personnage
Information:
Doriki:
3400/3400  (3400/3400)

MessageSujet: Re: Noir est le Dragon   Dim 5 Fév - 18:49

Je suis d'accord pour le coup demain Smile
vois ce que tu peux faire cette semaine, le week end prochain je me resserve du temps pour toi Wink
se serait cool qu'on se parle sur la CB directement, que je t'explique les règle de notre belle langue Wink (je ne suis qu'une débutante en ce qui concerne la grammaire donc je ne suis pas viable à 100%)

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Noir est le Dragon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Noir est le Dragon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hadrian du Dragon Noir (ok)
» création d'arme spéciale - Le "Dragon Noir"
» DRAGON vs GGHH
» [ROSA] La Dragon Cup, ainsi qu'un Amagara particulier.
» Ou entrainer un pokémon psy et un pokémon dragon ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Avant de démarrer le RPG.. :: Mise à prix (fiche technique) :: Tête inconnue-
Sauter vers: