AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Trissy, ange qui tombée sur terre

Aller en bas 
AuteurMessage
Trissy
Marine
Marine
avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 25/10/2011

Feuille de personnage
Information:
Doriki:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Trissy, ange qui tombée sur terre   Mar 25 Oct - 23:54

Prénom/Nom : Trissy Maloweiss

Âge : dans la vingtaine

Description physique

-Silhouette (formes et expression faciale)

Commençons par les dimensions du corps de notre ange. Sa taille est plutôt modeste. Elle dépasse à peine 5 pied 5 pouces. Ce sont ses ailes de plumes blanches qui la rendent plus imposante…enfin, autant que faire se peut. Sinon, Trissy est plutôt mince, et elle semble plus fragile qu’elle ne l’est réellement. Elle n’est pas squelettique, mais elle ne possède pas la musculature d’un culturiste, mais elle n’est pas aussi rachitique qu’un homme qui a fait du jeûne pendant dix ans de sa vie. Sinon, Trissy a une forme athlétique, élancée et agile. Après tout, elle compte sur sa mobilité et sa rapidité en combat. Pour ce qui est de son expression faciale, elle semble souvent préoccupée, mais calme et sereine. Elle peut cependant avoir une mine sévère et réprobateur, surtout quand un matelot fait une maladresse en sa présence. Remarque, elle peut très bien le faire aussi à un supérieur, mais elle risque gros si elle fait ca.

-Apparence(cheveux, visage, peau, ailes, etc)

Commençons par la tête et le visage. Trissy a une coiffure plutôt réservée et courte. Elle ne tient pas à avoir les cheveux longs. Ceux-ci semblent avoir la couleur d’un cristal violet. Quelque mèches sont de couleur argentées. Si on passe aux yeux, ils sont un peu arrondis, et la couleur de la pupille est grise. D’ailleurs, elle n’aime pas ses yeux, les jugeant trop sombres pour ce qu’elle est. La peau est tout le contraire. Elle est pâle, mais pas assez pour penser qu’elle est malade. Elle est aussi lisse et douce que l’aube. Ses yeux font un contraste saisissant avec les ailes, qui semblent être aussi lumineuses brillantes que les rayons du soleil. Certains disent que Trissy possède la beauté de du ciel et le charisme d’une tempête. Peut-être ont-ils raisons, peut-être ont-ils tort. Trissy n’aime pas parler de ce genre de chose et surtout d'elle-même. Selon elle, ce n’est pas très réservé ni poli.


-Style vestimentaire(chapeau, uniforme, armes, accessoires)

Évidement, Trissy porte un uniforme des marines. Cet uniforme personnalisé lui permet de ne pas s'encombrer avec ses ailes. L'uniforme est assez étrange. Il commence par une veste ouverte au niveau de la poitrine et du ventre. La veste est de couleur bleue, sertie de plusieurs broderie de couleur dorée, notamment au niveau des épaules et des bras. La veste comporte un collet, qui est fermé par une broche ressemblant à un coquillage poli. Un corsage de couleur blanche retenue par des ceintures de couleur rouge vient terminer le haut de l'uniforme. D'ailleurs, le corset se termine un peu avant de toucher les ailes. La chemise lui laisse le dos libre. Le bas lui, est une paire de short bleue sombre sertie d'une ceinture aux boucles d'or de couleur blanche. les côtés des shorts sont noirs avec des motifs de couleur blanche. Elle porte des grande bottes de couleur noire.Elles lui arrivent jusqu'aux cuisses. Celles-ci lui donnent un air plutôt sexy, faut dire. Pour finir, Trissy ne quitte jamais son chapeau. Le chapeau est de couleur rouge sombre, avec les décorations de couleur bleu sombres arborant un signe de la marine en acier plaqué or. Le pistolet de Trissy est plaqué or et semble être poli, à un tel point qu'elle peut se voir dedans comme un miroir.

[b]Description morale : (minimum 6 lignes )


- Description mentale-

Le mental de cette femme est zen et plutôt froid. Enfin, c'est qu'une partie de son caractère. Elle est de nature calme et réservée. Cependant, elle peut très bien être aussi déchaînée qu'un orage ou une mer démontée. Farouche et facilement irritable,Trissy ne se laisse pas dire n'importe quoi. Tous ceux qui osent provoquer son courroux ont UNE seule chance de se faire pardonner...si cette chance est gâchée, soit ils sont arrêtés, soit ils seront tués mais cette dernière solution est extrêmement rare, car elle ne tue presque jamais ses adversaires.. Étant habituée de ne faire confiance qu'à elle-même et de tout faire seule, elle accepte tout type d'aide, mais qui n'aura pas pour simple but de l'acheter ou de la manipuler.. Le combat ne semble pas du tout l'énerver. La confiance qu'elle éprouve en elle-même et son indéniable complexe de supériorité envers les pirates la rend d'autant plus dangereuse face à un adversaire qui n'est pas préparé à l'affronter.

Cependant, avant de l'affronter, il faudra passer par les autres membres de la marine qui l’accompagnent. Lorsqu'un combat démarre, il démarre par ce qu'elle a décidé qu'il démarrait. Elle décide de l'action qui se passe sur son propre terrain mais elle décide aussi quand et comment le combat doit avoir lieux. Pour elle, tout le monde peut être contrôlé, de gré ou de force. La loi est partout et implacable. Trissy a beau être sévère, elle est plus attentionnée et plus clémente envers ceux qui se rendent à elle, mais elle réserve un châtiment terrible à ceux qui dédaignent son offre diplomatique. Croyant avoir toute l'éternité devant elle, elle ne se presse jamais. Le stress ne fait pas partie de son vocabulaire. La peur, l'amour, les gains à court termes et la haine sont des termes éphémères. Elle ne prête attention qu'à ce qu'elle juge digne d'intérêt, comme la vie, le respect de la vie et la loyauté. Elle voue une curiosité indéniable aux fruits du démon. .Elle choisit ses adversaires et s'octroie le droit de vie ou de mort sur quiconque la rencontre. Si l'interlocuteur est poli ou courtois, aucun problème. Une magnifique conversation peut s'ensuivre. Si c'est un impoli, celui-ci peut espérer tirer leçon de pareille rencontre. Si l'individu est d'un grade plus haut, celui-ci jugerait sage de ne pas la défier...même du regard. Elle n'a peur de personne, et elle ne se démonterait jamais devant quelqu'un qui la regarde de haut. Cependant, elle n'est pas ainsi avec les individus qui sont membres de l'équipage. Elle est un peu plus gentille, mais elle ne peut changer sa nature complètement. Les seuls qui peuvent espérer une telle chose sont ses supérieurs, ceux en qui elle voue une loyauté sans faille. Cependant, si jamais l'un venait à mourir, ce n'est pas elle qui va le pleurer. Mais en même temps, elle n'est pas sadique. Torturer les gens ne l'intéresse pas. Même pour un interrogatoire, elle laisserait un autre s'en charger. Elle rend toujours un service contre un autre service, mais les deux doivent être équivalents. Adorant la nature, Trissy est à l'aise avec les animaux et certains types de terrains. Pour ce qui est du code d'éthique, note ange n'a que faire de la voie que peuvent prendre les autres. La nature est parfois cruelle et sans pitié, mais elle peut être bienveillante et prospère...ou totalement implacable et ostensoir, ce qui ne la prédispose pas en faveur du bien ou du mal. Elle opte donc pour la neutralité. Même chose pour les promesses, l'honneur ou les mensonges. Les chiens sont sans doute bien dressés, et les chats intimistes, mais leur intelligence limitée ne peut leur faire comprendre la nature loyale ou chaotique des choses. Elle se contente simplement de préserver sa place, et de faire ce que bon lui semble, car faire le mal autour d'elle ne lui servira à rien. Finalement, elle sert ses propres intérêts. Pour elle, tout le monde a une destinée, même si il n’est pas très haut dans une hiérarchie. Cette doctrine ne s'applique qu'à ceux qui ne sont pas son capitaine. Pour ce qui est de la curiosité, de l'environnement qui l'entoure, Trissy aimerait rien tant qu'une machine qui puisse aller sous l'eau. Elle adorerait voir la citée des hommes poissons.


Histoire du personnage: (minimum 15 lignes)

Prologue

L'histoire commence dans le lieux légendaire de ce monde: Les îles des nuages. Les îles des nuages sont pour la plupart vides, mais il existe une citée en particulier sur skypia. C'est là qu'est née la petite héroïne de cette histoire. Cependant, elle ne restera pas plus d'un an sur l'île céleste, car la mère de cette dernière est condamnée à mort pour avoir commis des crimes majeurs dans le monde des mortels. La piraterie est un des crimes, mais ce sont les meurtres, les pillages et les viols perpétrés qui ont causé la pire des sentences. Ce qui est étrange, c'est que la criminelle s'était coupé les ailes, histoire de ne pas se faire remarquer dans le monde des humains. étant une ange déchu, sa descendance ne pouvait pas rester sur les îles. Cependant, si un retour était possible, le moyen de le faire serait difficile, car très très rare sont les machines capables de se rendre dans les mers blanches. Bien que la mère était condamné à mort, on attendit près d'un an pour mettre la sentence à exécution, car la petite ne pourrait pas survivre sans le lait maternel. Lorsqu'un an fut écoulé, Trissy fut enlevé à sa mère, et placée dans un contenant spécial. Celui-ci était justement pour les cas comme celui-là. L'ange déchue fut guillotinée, et Trissy exilée. Cependant, cette histoire ne se termine pas ici.La petite fut retrouvée, alors que le contenant gisait dans le east blue.


Le bébé trouvé

Cette partie de l'histoire commence dans le East Blue, sur des îles restantes de cette terre. Nous sommes environs vingt ans avant aujourd'hui. Ce récit raconte la vie d'une jeune ange qui par une suite d'évènements totalement étranges, se lance dans la marine après avoir été capturée par des pirates. De par ses péripéties, elle rencontrera bon nombre de personnes qui l'aideront ou lui mettront des bâtons dans les roues. Tout au long de ses débuts, elle pourra découvrir le monde dans lequel elle est, et se découvrir en même temps que son passé, et sa venue dans le monde des humains. Cependant, elle ne pourra retenir aucun souvenir de son lieux de naissance natal: Les mers blanches.

Dans un petit bateau de pêcheur amarré au quai d'une île de taille modeste, un pêcheur rentre chez lui, heureux des nombreuses prises qu'il a attrapé au cours de la journée. C'était pourtant une journée comme les autres, ordinaire, finalement. Cependant, tout allait changer, car lorsqu'il rentra chez lui, il fut surpris par le nombre de femmes présentes et que celles-ci courraient dans tous les sens ou presque. Ne sachant pas du tout ce qui se passait, l'homme remit son chapeau et son manteau sur sa paterre et se servit un café en silence. Le plus drôle c'est que personne ne lui avait adressé la parole tellement elles étaient occupé...et tout ce beau monde était dans sa maison!! Mais il n'en fit pas de cas et commença à siroter sa boisson chaude quand un cri se fit entendre, lui faisant recracher le tout avec un style des plus élégants.Le cri était ceux des femmes, mais...le cri tenait plus de la surprise qu'autre chose.L'homme se précipite à l'étage comme si il avait une anguille électrique qui était coincé dans son pantalon. Il monta les marches trois par trois, puis il arriva alors dans la chambre du couple. Sa femme tenait un bébé dans ses bras. Décontenancé, le pêcheur se demandait bien à quoi rimait tout cela, car l'enfant avait plus de six mois, c'était certains. La dame qui tenait Trissy expliqua de son mieux ce qui s'était passé. Une petite météorite s'était abattue à une trentaine de mètres de la maison, sur la plage. Intriguée et alertée par le bruit elle était allée voir ce que c'était. La surprise fut la plus totale en entendant des pleurs d'enfant. En disant cela la dame montre le dos de la petite. De minuscules ailes semblaient pousser, et Trissy portait un médaillon représentant les îles célestes. la légende était donc vrai, mais le couple prit cependant la peine de ne pas divulguer quoi que ce soit, prenant la petite pour leur propre fille.

De son côté, la petite pleurait, car elle ne reconnaissait pas son environnement mais elle se calma quelque minutes après avoir reçut le confort souhaité: Une place près de celle qui lui faisait le plus penser à sa mère.. Après que les bonnes soient sorties, le couple resta seul avec l'enfant. Il fallait prendre une décision, et ce n'était pas la plus facile du jour. Il fallait lui trouver un nom. Par respect, le père laissa sa femme choisir, car c'est elle qui avait trouvé l'enfant. De plus, trouver des noms ne semblait pas être son point fort.. Après mûre réflexions, elle choisit de l'appeler: Trissy. Et ce fut ainsi qu'elle fut nommée. Oui, je termine ce chapitre de façon plutôt abrupte, mais dites vous bien que le meilleur(ou le pire, on sait jamais) est à venir.


L'enfance

Une quinzaine d'années plus tard, Trissyl était devenue une jeune fille qui avait toute les caractéristiques de se faire femme plus tard. Ses jolies ailes avaient poussé. Elle vivait toujours avec sa famille, et elle apprit bon nombre de chose, aussi bien avec sa mère que son père. Elle reçut une scolarité un peu limitée, mais elle savait au moins lire et écrire. Son apprentissage lui permettra de se débrouiller plus tard, car elle savait maintenant comment pêcher,coudre,faire à manger et chasser.Cependant, l'apprentissage ne s'est pas fait du jour au lendemain. Elle s'est déjà piquer des centaines de fois avant de savoir coudre ou tricoter. Pour ce qui est et la nourriture, sans commentaire, elle faisait brûler la plupart de ses repas, même le pain grillé, heureusement qu'elle s'est amélioré avec le temps. Pour la pêche, elle apprit rapidement, même si elle s'est déjà prit l'ameçon directement dans les ailes. La petite fut légèrement blessée..une semaine avec des bandages, et les petit bobos sont partis.Pour la chasse, notre jeune ange utilisait son arc à flèche. Elle était une très bonne archère, car elle savait parfaitement se concentrer.Les fruits de cette chasse étaient des oiseaux migrateurs que trissy repérait quand elle volait. D'ailleurs, parlant de voler, la principale intéressée a apprit à voler sur de courtes distances, n'ayant pas la force, ni la vigueur nécessaire à des vols sont trop longs et trop haut. Au début, elle s'était pratiqué sur le toit de la maison. Si jamais elle ratait son coup, une demi-douzaine de vieux matelas amortiraient sa chute. Ses parents adoptifs étaient morts d'inquiétude lorsqu'elle s'exerce Elle ne savait pas du tout comment manier un sabre, pas plus qu'elle ne maîtrisait l'art de tirer avec un arme à feu. De toute façon, ces armes lui étaient proscrites. Les seules armes dont elle avait la permission de se servir était le couteau, l'arc à flèche et la fronde. Bien que l'apprentissage de la jeune fille se développait, son caractère...je dirais même son petit caractère et son physique aussi. À cette époque, la jeune fille était espiègle, rebelle et adorait goûter la liberté. Elle pouvait être malcommode comme tout lorsqu'on la contrariait. Évidement, ses parents faisaient parfois exprès pour qu'elle crie encore plus fort, les faisant rire encore plus...et évidement, elle rageait encore plus, ce qui n'aidait pas à la cause. Avec le temps, elle avait aussi développé un goût particulier pour le théâtre, la danse, etc. Mais cela ne lui servirait à rien, elle était sur une île ou personne n'allait. Cela l'attristait au plus haut point. La jeune ange voulait enflammer les scènes, mêlant danse et chants pour un public qu'elle aimerait conquérir. D'ailleurs, avec ses ailes, cela serait un jeu d'enfant. Pourtant ses parents adoptifs voyaient tout cela d'un très mauvais oeil. Qui sait ce qui pourrait arriver dans ces eaux infestées de pirates.


Les pirates


La vie de la jeune ange semblait morne, voire même trop ennuyeuse, et pourtant, elle regrettera la nuit qui suit, qui l'arrachera brutalement à cette vie ennuyante et monotone pour toujours. Le soir, elle allait parfois prendre une marche jusqu'à la falaise en regardant les vagues se briser sur les rivages. Elle se disait qu'elle quitterait le nid avec un bateau pour aller faire carrière dans les grandes villes restantes, car cette vie ici l'ennuyait.Quelque heures après avoir laissé ses rêves l'emporter de la réalité, Trissy sentie un vent plus frisquet qui se leva, signe qu'il était temps de rentrer à la maison. la jeune fille soupira, et fit demi-tour. Si elle serait restée quelque minutes de plus, elle aurait pu apercevoir un bateau avec des voiles noirs qui approchait à grand coup de rame. Sitôt rentrée, la petite ange se brossa les dents, se changea pour la nuit, et monta à l'étage pour sauter dans son lit, laissant le sommeil la kidnapper pour le pays des rêves. Près de trois heures plus tard, notre adolescente est réveillée par des bruits étranges en bas. Endormie et les yeux embrouillés, elle descend en titubant. Les chandelles étaient soufflées, et elle n'y voyait rien. Sachant que ces chandelles étaient dans la cuisine, elle s'y rendit et soudain, elle mit le pied dans du liquide. Elle grogna quelque chose, et alluma une des bougies. Elle la posa sur la table derrière elle, puis lorsqu'elle se pencha pour ramasser ce qui avait coulé ou peu importe, elle resta figé comme si elle se fit couler dans du ciment. Le liquide était rouge. N'étant pas certaine de ce qui se passait, elle remarque en levant les yeux qu'il y avait une trainée de sang, qui allait jusque dehors. Sentant la peur monter, elle ne prit aucune chance et se munit d'un long couteau coupant comme du corail. Elle suivit le sang jusqu'à ce qu'elle soit devant la porte. Il n'y avait aucun bruit. Ouvrant la porte d'une main hésitante, la jeune fille sort et regarde partout pour s'arrêter à deux arbres. L'adolescente écarquille les yeux et laisse tomber ce qu'elle avait dans les mains. Là, devant elle, se dressait ses parents, pendus après les arbres. La jeune fille hurla à s'en fendre l'âme et elle tomba à genou. Les sanglots coulaient comme une rivière, et la jeune fille n'avait plus aucune connexion avec le monde extérieur.Pourquoi avoir fait ça, et qui avait bien pu faire quelque chose d'aussi sordide? Elle le sut très rapidement. Un groupe d'homme armés apparurent de nulle part, et empoignèrent l'adolescente qui se débattit comme un diable dans l'eau bénite. Le petit jeu dura quelque minutes, jusqu'à ce qu'un contre-maître décide d'en finir en lui donnant un coup de crosse bien placé, envoyant la jeune fille dans l'inconscience.


Le lendemain, vers midi, Trissy reprend enfin conscience.Son corps semblait être déposé sur de la paille ou quelque chose de similaire. Elle ouvrit les yeux et remarqua qu'elle était dans une cage. Elle se secoua en mettant des plumes partout, et regarda aux alentours. Des hommes ayant l'air méchant travaillaient sur le pont d'un bateau. La jeune fille soupira et retomba assise sur un tas de couverture.. Elle venait d'être capturé par des esclavagistes. N'osant même pas prononcer une voyelle de peur de se refaire battre, elle attendit assise et silencieuse. Près d'un quart d'heure plus tard, un homme qui avait un seul oeil ouvrit la cage pour faire l'évaluation. Étrangement, il la traita presque gentiment. Il ne lui fit pas de mal, rien. Il l'amena près de la poupe, et s'assoit sur un tonneau. Il lâcha la jeune fille et lui expliqua alors que pour estimer la valeur d'une esclave, il fallait savoir ses capacités, son âge, sa beauté, sa santé et il fallait savoir aussi si celle-ci était vierge. Trissy dû se mettre à nue et danser, montrer de quoi elle était capable, etc pour faire savoir qui elle était.Mais...c'est son statut d'être céleste qui augmentait sa valeur. Lorsque les tests furent terminés, le pirate la changea de cage pour la mettre dans une autre qui était plus spacieuse et légèrement plus propre. L'homme lui dit alors que si elle voulait avoir à manger, qu'elle va devoir le mériter.L'ange a comprit tout de suite ce qu'elle devait faire: Danser, et servir les autres. Contrairement à quelque autres, elle n'a pas eut à se prostituer. Selon ce qu'elle a entendu, elle valait trop cher pour qu'elle soit gaspillée. Que cela soit vrai ou pas, elle était tout simplement contente, car ces hommes n'étaient pas très ragoutants. Pendant près de trois semaines, ce fut son quotidien. Elle ne se fit jamais battre, ni ne portait des menottes, cependant elle sut très rapidement que si la folle idée de s'envoler pendant qu'elle était la servante du bateau lui traversait l'esprit, les pirates n'hésiteraient pas à lui plomber les ailes pour ensuite l'attacher e tla mettre à fond de cale avec les rats. Elle se tint donc tranquille, voire même aimable envers tout le monde. Elle se laissait approcher, voire toucher , mais rien d eplus n'était permis. Car selon le capitaine, elle valait plus de trente mille berrys. Une telle somme était le rêve de tous...et celui qui oserait la toucher serait tué, tout simplement. Un matin, alors qu'elle se réveillait, elle remarque alors quelque chose de bizarre...le bateau avait fait escale. Des hommes, probablement des pirates, allaient et venaient, déposant des vivres et d'autres choses comme du rhum dans la cale du bateau. La petite esclave ne dit pas un mot, comme toutes les autres. Les choses se passaient bien, quand tout à coup, un homme est projeté sur le pont avec violence. Un inconnue arrive alors sur le pont, et baragouina quelque chose à propos d'un crabe qu'il avait trouvé intéressant,. N'ayant pas tout à fait compris le motif, la jeune fille regarda amusée l'homme tabasser les deux qui étaient devant lui avec une facilitée déconcertante. D'autres arrivèrent soudain avec des lames et un autre avec un pistolet. Celui au pistolet tira alors en direction du trouble-fête, mais celui-ci esquive et lança un haut de tonneau en pleine figure de celui-ci, qui est assommé et projeté sur la cage de Trissy qui sursauta. La bagarra continuait jusqu'à ce que tout le monde soit par terre. La jeune fille en profita pour prendre le trousseau de clé du pirate qui était près d'elle et sortir de là. Elle regarda alors l'homme et le remercia, mais il fit comme si de rien n'était et partie après avoir dit:

Ce crabe ... sa démarche me plaisait tellement, n'imagine pas que c'était pour te sauver ou quoi que ce soit du genre, mais simplement un moment rarement vécu.

Déconcertée, Trissy lui demanda qui il était. Sa réponse ne tarda pas.

-Tu sembles ravivée contrairement à ce qui devrait être, une mort de parents signifie toujours se séparer de quelque chose de primordial, mais toi par contre, ça me semble aller vers ton avantage, tu sais de quoi tu as l'air ? c'est comme un mort qu'on réanime brusquement, avec un choc dolent, tu dégages quelque chose d'ennuyant, c'est l'aubaine ... Dépêche toi de faire quelque chose de ta vie.

Sur cette dernière phrase, il partie sans demander son reste, laissant la jeune ange seule avec les pirates.Pourtant....c'était étrange, Trissy ne lui avait aucune ment parlé de ses parents, ni rien. Qui était-il? La réponse à cela était que cet homme... était son père. Le médaillon que Trissy portait à ce moment là a vite fait de la trahir sur ses origines, ainsi que ses ailes.L'homme ne portait pas d'ailes pourtant...qui était-il?.Mais ça, elle ne le saura peut-être jamais. La jeune fille le regarda s'en aller, et prit vite des armes et des vêtements. Elle libéra les autres esclaves et leur conseilla d'aller voir les autorités.


On vole, on chante et on danse

Quant à elle, Trissy décida de tenter sa chance seule. Elle se dit qu'elle naviguera sur les mers et que plus personne ne lui fera de mal, sous peine de mort. Trissy n'était pas une voleuse, mais elle devait se rendre à l'évidence, elle ne pourrait pas survivre longtemps sans manger quoi que ce soit.Mais premièrement, elle réussit à cacher ses ailes en les repliant, et en mettant une longue robe à capuche de couleur noire qu'elle avait trouvé dans le bateau avant que les pirates ne reprennent leurs esprits.Selon ce qu'elle a entendu des pirates, les anges étaient des êtres rares...alors valait mieux se la jouer discret. Elle se fond alors dans la foule, et plus tard, elle s'enrôlera avec des petits voyous qui sont tous des voleurs pour la plupart. Chacun se devait de survivre, et le vol était la réponse envers leurs attentes.Les voyous avec lesquels trissy se tenaient avaient un mentor. Il était un maître voleur, et lui et son petit gang acceptèrent trissy lorsqu'ils découvrirent qu'elle pouvait voler(avec ses ailes, pas voler dans le sens de piquer quelque chose).Pendant cinq ans ce fut sa nouvelle vie. Elle apprit à se défendre et à manier le fusil et le sabre d'abordage. Cependant, la violence n'était pas ce à quoi Trissy aspirait pour le moment. Elle ne voulait pas voler, et blesser sa victime, ce serait immoral. La vie de voleuse ne l'attirait pas vraiment, car elle préférait jouer l'amuseuse publique, dansant sous la petite musique envoutante des jeunes musiciens pour récolter quelque piécettes pour acheter du pain chaud maison pour elle et des bonbons pour les jeunes orphelins. Elle fut peu à peu connue, et appréciée des gens du peuple qui voyaient en elle une jeune boute en train qui semblait gagner sa vie honnêtement. les jours passèrent, et Trissy avait reçut un drôle de surnom. On l'appelait la danseuse du ciel. Ce surnom plutôt flatteur était dû au fait que les cheveux et les yeux de la jeune trissy évoquaient des nuages tristes. Cependant, avec le temps, Trissy ne pouvait plus cacher ses ailes. Elles étaient devenues trop grandes pour cela. Étrangement, cela ne choqua personne, même si plusieurs centaines de curieux assaillaient la jeune ange avec toute sorte de question.D'ailleurs, c'est vers ces années là que Trissy commençait à entendre des voix et à voir des petites visions sur ce qui allait se passer près de cinq ou dix minutes plus tard.

L'entrée dans la marine


Lorsqu'elle tourna environs vers les vingt ans, elle se dit que la vraie aventure pourrait commencer. Avec tous les petits truc que ses compagnons lui avaient appris, elle se disait qu'elle avait une base solide et qu'elle pourrait se débrouiller par la suite. D'ailleurs, son nouveau but était de s'enrôler dans la marine. C'est ce qu'elle fit. Les adieux avec ses amis furent plutôt douloureux et déchirants, mais Trissy avait besoin de voir le monde tel qu'il était, et elle se devait de vivre de nouvelles aventures. Elle se présenta alors dans la caserne de l'île, et expliqua qu'elle voudrait s'enrôler. Tout de suite, on remarqua ses ailes et son statut d'ange. Elle fut acceptée très rapidement. Dès lors, elle fut assujettie à un dortoir, celui des femmes. Elle subit alors l'entrainement de base des soldats. Étant en forme, Trissy n'eut pas trop de difficulté à faire les premiers entrainements qui étaient de la mise en forme pour la plupart. L'entrainement de base ainsi que les procédé pour ''casser '' le caractère prirent près de trois mois. Lorsque cela fut terminé, Le combat, le maniement des armes de corps à corps et à distance lui fut enseigné. Pour Trissy, elle voulut apprendre le maniement de la rapière. Ce style très réservé et élégant lui allait comme un gant. Elle utilisait la dextérité plutôt que la force brute pour se battre, ce qui était une bonne chose, car la force n'était pas son point fort(haha, jeu de mot). Après trois mois encore, lorsque l'ange maîtrisa son arme à un niveau plus qu'acceptable, il était temps de se tourner vers les armes à feu. La nouvelle soldate apprit à manier l'arquebuse et le pistolet. Le plus difficile était de charger rapidement les armes et de tirer en atteignant la cible. Bien qu'elle eut pas mal de difficulté au début, notre recrue ailée vient à bout de cet entrainement et peut enfin être diplômée matelot. Pourtant, Trissy eut droit à quelque chose de plus, car la jeune fille avait laissé savoir qu'elle désirait être médecin. On lui apprit donc la médecine avec tout ce qui fallait savoir pour être un para-médic compétent. L'apprentissage de son métier était long, car il fallait savoir la biologie, etc etc etc. Elle prit près de six ans pour pouvoir pratiquer la médecine avec une certaine assurance, mais il lui restait quelque trucs à savoir, mais ces petits détails s'apprendraient en cours de route. Le temps passa, les missions aussi, et notre ange prenait de l'expérience et de l'assurance. Sa ferveur au combat, sa volonté et son étrange façon de se battre en utilisant ses ailes à bon escient lui a valut plusieurs fois des promotions. de plus, ses talents de médecins étaient bien plus qu'appréciés. Avec le temps, Trissy a apprit plusieurs formules pour concocter des médicaments de toute sorte.



Fruit du démon : Je ne sais pas...on verra.

Camp souhaité : Marine
Revenir en haut Aller en bas
Yoru Shiwara
Amiral
Amiral
avatar

Messages : 868
Date d'inscription : 19/02/2011
Age : 23
Localisation : à côté de ton cadavre

Feuille de personnage
Information:
Doriki:
3400/3400  (3400/3400)

MessageSujet: Re: Trissy, ange qui tombée sur terre   Mer 26 Oct - 15:12

Shocked
...
Shocked

Waouh *o*
Magnifique!
Trissy! C'est tout bonnement superbe. Je ne vois pratiquement rien à médire sur ton œuvre d'art! Si ce n'est des fautes de temps, tu passes dés fois d'un temps à l'autre sans vraiment de sens :s

Mais ce problème ne transparait pratiquement pas tellement ton écriture est bien.

Je te Valide

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Wolf D. Stark

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 27

Feuille de personnage
Information:
Doriki:
2100/2100  (2100/2100)

MessageSujet: Re: Trissy, ange qui tombée sur terre   Mer 26 Oct - 15:15

Bon Bon Tu as un bon niveau Pour moi c'est une superbe présentation ^^

Je te Valide Marine Niveau 6 alors

Bon jeu sur ce forum =)

_________________