AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'amirale recrute

Aller en bas 
AuteurMessage
Yoru Shiwara
Amiral
Amiral
avatar

Messages : 868
Date d'inscription : 19/02/2011
Age : 23
Localisation : à côté de ton cadavre

Feuille de personnage
Information:
Doriki:
3400/3400  (3400/3400)

MessageSujet: L'amirale recrute   Sam 17 Sep - 14:17

Quartier Général de la marine à South Blue 18h30

L'agitation imprégnait l'île. Une rumeur circulait comme quoi l'amiral Yoru venait. Effectivement Le caporal George avait eu des consignes de préparer l'île à sa venue. Les marines s'étaient alors peignés et habillés avec raffinement pour donner bonne figure à l'amirale. Les rues étaient balayés, les maisons lavés et les uniformes repassaient. Ce n'était pas tous les jours qu'un aussi haut gradé débarquait sur l'île. En plus de vouloir bien accueillir la marine, les soldats voulaient se faire remarquer, car ce jour n'allait pas être un jour anodin. Ce jour allait décidé du destin de plusieurs personnes ignorés du monde. En ce jour, Yoru Shiwara allait choisir des hommes pour la suivre dans ses aventures. Pour la seconder dans ses actions et pour l'aider dans ses recherches. Pourquoi voulait-elle enrôler des soldats à South Blue?
Tout simplement parce qu'elle voulait des soldats venant des quatre coins du monde. Cela entrainerait surement des querelles entre l'équipage, mais Yoru en avait décidait ainsi, et ainsi sera son équipage.

Dans QG, l'animation semblait avoir doublé. Les va et vient des servantes emportant les draps, les couverts ou les chandeliers s'unissaient aux odeurs qui sortait de la cuisine en ébullition. Un repas de roi était en train de mijoter et plus d'un s’arrêtait afin de humer les douces effluves qui régnaient dans l'air. Les pas pressant des serviteurs résonnaient sur les dalles marbrés de la grande salle. Le caporal se tenait devant son miroir et, pendant que ses serviteur l'habillaient et le peignaient, il faisait des vocalises en tenant un discours soutenu. Il avait, depuis sa plus tendre enfance, grand mal à se tenir et à parler calmement lorsque le stress lui montait au visage et que des regards étaient fixés sur lui. Pour une fois, il allait réussir à se maitriser. L'occasion de monter en grade était peut être venue pour lui.

Dans le hall de garde, les discussions battaient leur plein. Les marines discutaient et faisaient des paris. Un jeune marine venait de s'avancer dans le cercle formé et parlait farouchement en élevant un poing au ciel:

"Je serais promu dans son équipage!"

Ce jeune homme était originaire de l'île natale de Yoru Shiwara. Il était né après son départ, cependant, il avait entendue parler de son ainée comme d'une légende. Lorsqu'il avait vu la photo de sa cousine sur le magazine, son cœur s'était emballé et il avait trouvé sa voie. Quoiqu'il arrive, il voulait entrer dans son équipage. C'était son rêve, sa promesse. Allait-il se réaliser? Ce jeune homme, qui avait toujours vécu dans l'ombre de son île allait-il pouvoir enfin s’élever de lui même? Ou bien se fourvoyait-il complétement? Ce qui était l'avis de la plupart des bonshommes qui éclatèrent de rire à cette déclaration. Puis le silence revint lorsque l'un d'eux se leva. Il était peut être celui qui avait le plus de prestige. Grand, costaud avec du charisme, il était plein d'esprit et espérait lui aussi s’élevait auprès de l'amirale. Mais cela, il le gardait secret. Debout au milieu des autres, il s'approcha du jeune homme et lui jeta un sourire puis lui dit calmement que l'espoir était bon, mais qu'il pouvait faire mal. Après ces paroles pleines de sagesse, il jeta une outre au jeune homme en lui faisant signe de boire. Le garçon, impressionné par ce marine si confiant, but la gourde avec peu d'entrain. Cependant, il relâcha vite la gourde et cracha en s'étouffant. Les rires redoublèrent, les conversations reprirent.

South Blue, quelque part en mer; 19h50

Yoru était accoudait a la balustrade et regardait l'horizon. L'île était là. A seulement quelques kilomètres. Il lui suffirait d'un ordre pour la rejoindre. Mais elle ne voulait pas. Cette île appartenait au passé. Si elle y mettait de nouveau le pied, ce ne serait que en tant qu'amiral. Josh vint interrompre ses songes en lui disant que le voyage était bientôt fini et qu'il faudrait se préparer. Josh était une nouvelle recrue. Yoru l'avait trouvé sur un bateau marchand aux alentours de revers mountain. Bon cuisinier et il savait se battre,ces atouts ajouté à son charisme avait poussé Yoru à l'engager. Yoru se retourna souriante comme à son habitude et mit de côté le sentiment de regret qui avait planté une germe au fond de son cœur. Il lui faudrait l'oublier vite, ou bien l'analyser et le comprendre. La moindre faiblesse pouvait lui être fatale.

Enfin, la destination pointait à l'horizon. Il était 21h et une assemblée s'était déjà formé sur les quais. Yoru eut droit à une belle haie d'honneur jusqu'au QG. Là on l’intégra dans une chambre afin qu'elle se prépare pour le diner. Une fois sa toilette fini elle descendit dans la grande salle et demanda de manger avec les soldats. Le début du repas fut silencieux et tendu, ce qui amusa grandement Yoru. Tous étaient pétrifié par la belle robe violette qu'avait enfilée Yoru, à moins que ce ne soit son châle noir, ou ses cheveux recouvrant librement ses tempes ou tout simplement, son grade. Après un certain temps, alors que Yoru mordait avidement dans une cuisse de lama tout en buvant son verre de rhum, les visages se déridèrent et les discussions prirent de l'entrain. A la fin du repas, Yoru décida de sortir un peu dans le jardin du QG. Elle fut suivie de plusieurs marines avec qui elle discuta de tout et de rien. Deux d’entre eux la firent tiquer. Le premier, était un grand beau jeune homme bien en chaire. Souriant et avec de belles répliques, il s'était rapidement fait à l'aura qui émanait de Yoru. Le deuxième était petit, et ne devait pas dépasser les 18 ans. Ce ne fut ni sa stature ni sa discussion (pas très vivante) qui retint l'attention de Yoru, mais plutôt son visage, qui n'était pas inconnu à Yoru. Il ressemblait en tout point à un habitant de son île natale.

Yoru prit congé de sa compagnie et s'assied seule sur un banc. La lune était caché par des nuages qui menaçait de leur couleur. elle prit une fleur entre les dents et s'allongea en contemplant la masse volumineuse qui s’étendait au dessus d'elle. Elle entendait encore des voix dans le jardin et des pas dans les allées. Elle ferma les yeux, profitant de la fraicheur de la nuit et du calme qu'elle apportait.


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Jewelry
Marine
Marine
avatar

Messages : 829
Date d'inscription : 15/01/2011
Age : 22
Localisation : Quelque part en train de surfer sur la plage numérique ~

Feuille de personnage
Information:
Doriki:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: L'amirale recrute   Dim 2 Oct - 11:37

De l’eau, de l’eau et encore de l’eau. Une eau qui, devant elle, la narguait. Une eau, belle, claire, infinie, mais malheureusement trop salée pour qu’Hana s’en abreuve. La gorge asséchée, Hana poussa un juron et se concentra sur sa destination, tentant en vain d’oublier sa soif. Une île apparaissait au loin, elle s’en approchait, certes, mais trop lentement à son goût. Elle soupira et ramena ses genoux contre sa poitrine. Regarda le ciel pensivement. Oublia le monde qui l’entourait et respira lentement. Elle était apaisée. Sereine. Heureuse d’être partit de son île natale, heureuse de goûter à la liberté. Avec un discret sourire, elle reprit ses rames, plus déterminée que jamais.

Son sourire s’élargit encore, une fois qu’elle vit le port à quelques mètres de sa petite filadière. Avec un léger choc qui ne la secoua qu’à peine, elle se leva prudemment, prit une épaisse corde, et fit un nœud autour d’un des attaches du port. Hana, après avoir enfilé son sac d’une main sur son épaule, monta avec assurance sur la terre ferme. Elle prit une grande bouffé. C’est partit. Alors qu’elle venait à peine de faire quelques mètres, une foule se formait déjà plus à l’est du port. Hana jeta un coup d’œil aux aiguilles de sa montre. Il était pourtant tard, quoi ou qu’elle personne pouvait donc provoquer une telle agitation ? Sa curiosité ne mit pas longtemps à prendre le dessus. Elle s’approcha de la foule et tenta vainement de voir ce qui se passait derrière le mur que formaient les habitants. Avec un soupir d’exaspération, elle se dégagea de la foule. Un petit garçon d’environ 6 ou 7 ans sortit alors de l’attroupement, ni une ni deux, Hana se posta devant lui.

-Dis moi mon grand, pourrais-tu m’informer de ce qu’il y a de si important ce soir ? Lui dit-elle d’un ton qu’elle voulait agréable et rassurant.


-Oui. Ma maman et moi on est venus voir l’amiral. Maman a dit que plus tard, je pourrais peut-être faire parti de son équipage !

-Un amiral ? Ben ça alors ! Merci à toi pour cette information, elle est précieuse à mes yeux, elle s’agenouilla pour être à sa hauteur, et je suis sure qu’un jour, tu seras un aussi bon marine qu’elle.

Elle lui fit ensuite un sourire auquel le jeune garçon répondit joyeusement. Sans un mot de plus, Hana se détourna de la foule pour entrer au cœur du village.
Un amiral… Sur le premier village où elle accostait, qu’elle chance ! Hana fit un tour dans une auberge pour étancher sa soif récemment revenue en force. Après s'être désaltérée et avoir profité d’un succulent repas, elle sortit au clair de lune pour prendre l’air. Alors qu’elle errait sans but précis dans le village une présence, bien qu’immobile, attira son attention. C’était une jeune femme. Elle était allongée sur un banc, une fleur fraîchement cueillie entre ses dents. La jeune femme était très belle et de plus, portait une robe violette mettant en valeur sa silhouette élancée. Que faisait-elle sur un banc, au beau milieu de la nuit, et dans une tenue aussi aguicheuse pour la gente masculine ? Quelle imprudence ! Qui qu’elle soit, son apparence ne semblait pas prompte au combat et si des gens mal intentionnés s’en prenait à elle, qui sait si elle arriverait à se défendre ? Hana poussa un soupir, et s’approcha de la jeune femme. Elle la secoua suffisamment pour qu’elle se réveille.

-Oy, tu devrais pas dormir là tu sais, on ne sait jamais ce qui peut arriver, même dans le plus paisible des villages. Tu ne devrais pas t’endormir n’importe où.

C’est l’hôpital qui se moque de la charité ! Hana serra les dents en pensant à elle-même. Elle qui s’endormait n’importe où, n’importe quand. Mais bon, ce n’est pas parce qu’elle le faisait qu’elle devait laissé la jeune inconnue ainsi !

Revenir en haut Aller en bas
Yoru Shiwara
Amiral
Amiral
avatar

Messages : 868
Date d'inscription : 19/02/2011
Age : 23
Localisation : à côté de ton cadavre

Feuille de personnage
Information:
Doriki:
3400/3400  (3400/3400)

MessageSujet: Re: L'amirale recrute   Dim 2 Oct - 12:42

La nuit était bien avancée lorsque Yoru ouvrit les yeux. Un instant, elle se demanda ou elle était. Elle ne s'était pas endormie. Mais, c'était somnolente qu'elle avait entendue des pas approcher, qu'elle avait sentie quelqu'un la secouer et qu'elle avait entendue quelqu'un lui parler. Yoru bailla et regarda la personne. Celle ci était une jeune fille. Ses cheveux étaient longs et roses. Des yeux bleus clair ressortaient sous ce rideau rosé. Yoru mit un certain temps à revenir à elle et du réfléchir pour comprendre ce qu'avait dit la jeune fille. Elle conclu que, cette jeune fille était une étrangère, particulière et complétement inculte. Avec un sourire Yoru se rassit sur le banc et plaqua son regard doré dans l’océan de celui de la jeune fille. Décidée de se distraire, l'amirale décida de jouer avec cette jeune inconsciente. Elle passa sa main dans ses cheveux dénoués, prit la fleur dans sa main,la fit tourner dans ses doigts et dit d'un voix taciturne:

"Les papillons sont des êtres fragiles et sans charme. Un enfant peut trouver amusant de jouer avec lui. Insouciant, il va le caresser comme il a l'habitude de caresser son chat. Emprisonné dans des mains gluantes cet animal sans force ne va plus pouvoir bouger. Et c'est sans espoir qu'il va à jamais rester sur le sol. Et ce jeune enfant va le regarder. Il va lui dire en chantonnant de s'envoler sans ce rendre compte qu'il vient de taire à jamais une liberté irréfutable. La vie est ainsi, il suffit d'une caresse pour perdre à jamais sa liberté."


Yoru regarda alors sa fleur. Avec un sourire fané, elle se leva et passa une main dans les cheveux de son interlocutrice et plaça la fleur dedans. La jeune fille était très jolie ainsi, avec cette fleur pourpre sur le côté du visage. Yoru lui jeta un regard pétillant, lui prit la main et l'entraina dans une marche lente. L'amirale n'en avait pas finie. Elle prit une fleur jaune encore en bouton et la plaça derrière son oreille. Elle reprit d'une voix placide:

"Vous connaissez l'histoire de Thamis? Thamis, dans la religion grec était un jeune homme bavard et ne connaissait rien d'autre que insouciance de la jeunesse. Il rencontra un jour Apollon. Ce dieu, dieu de la beauté des oracles et de la parole le regarda comme un insecte. Thamis inculte lui parla comme à un égale. Apollon s'en moqua au début et lui répondait de façon placide. Ironique, il finit par lui dévoiler qui il était vraiment. Thamis n'en crut pas un mot et c'est avec un gloussement qu'il continua la conversation en se prénommant roi des papillons. Apollon, avec un sourire diabolique le transforma en cet animal faible et légers nommé papillon."

Yoru termina son histoire avec une pointe de tragique. Elle enchaina en chantonnant une chanson populaire qui racontait une histoire d'amour entre un pirate et un jeune banquier. Cette histoire n'avait aucun rapport avec cette soirée. Elle ramassa une bouteille de whisky sur le bord du chemin. Surement abandonnée par ses propriétaires mal en point, elle était encore à moitié pleine. Yoru en but quelque gorgée et la tendit à sa voisine.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Jewelry
Marine
Marine
avatar

Messages : 829
Date d'inscription : 15/01/2011
Age : 22
Localisation : Quelque part en train de surfer sur la plage numérique ~

Feuille de personnage
Information:
Doriki:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: L'amirale recrute   Dim 2 Oct - 15:46

L’endormie en quelques instants ne le fut plus. Elle papillonna des yeux avant de s’assoir lentement sur le banc, en face de Hana avant de planter es yeux dans celui de la jeune femme aux cheveux rose. L’inconnue dégageait une telle assurance et son regard était si puissant…Cette femme qui qu’elle soit est tout sauf inoffensive. Un instant Hana se crispa avant de reprendre ses moyens et surveiller les gestes de la jeune femme. Celle-ci prit alors la parole :

"Les papillons sont des êtres fragiles et sans charme. Un enfant peut trouver amusant de jouer avec lui. Insouciant, il va le caresser comme il a l'habitude de caresser son chat. Emprisonné dans des mains gluantes cet animal sans force ne va plus pouvoir bouger. Et c'est sans espoir qu'il va à jamais rester sur le sol. Et ce jeune enfant va le regarder. Il va lui dire en chantonnant de s'envoler sans ce rendre compte qu'il vient de taire à jamais une liberté irréfutable. La vie est ainsi, il suffit d'une caresse pour perdre à jamais sa liberté."

Son petit discourt esquissa un discret sourire à Hana, madame est poète !

-Personnellement, j’aurais formulé ça autrement. J’aurais plutôt affirmé que les ailes des papillons sont constituées de minuscules écailles superposées non visible sans appareil grossissant. Et que de ce fait, lorsque l'on touche les ailes d'un papillon, on a l'impression d'avoir de la poudre sur les doigts, il n'en est rien, il s'agit en fait de ces écailles qui constituent l'unité des ailes du papillon -en plus de fournir la pigmentation qui les rend si célèbres et si beaux.
Lorsque l'on enlève cette poudre, on dépossède le papillon de cette herméticité qui lui permet de voler. Mais bon, c’est mon point de vue, certes moins poétique mais je trouve, plus réaliste.


Hana c’était laissé emporter. Réalisant la longueur de sa réplique, elle rougit légèrement, ce n’est pourtant pas dans ses habitudes de parler autant. Un geste de la femme aux cheveux violets la sortie de ses pensées. Cette dernière passa sa main dans les cheveux roses de la jeune scientifique pour y déposer une fleur rouge. Hana qui avait suivi son geste des yeux, lui jeta un regard interrogateur auquel la jeune femme répondit avec les yeux pétillants. Elle lui prit en suite la main et l’entraina lentement. Hana écarquilla les yeux, visiblement surprise par les gestes de l’inconnue. Elle prit ne grade inspiration et se ressaisit, avant de la suivre en silence. Soudain sa voisine s’arrêta, et se pencha pour ramasser une seconde fleur qu’elle glissa derrière son oreille. Elle se releva lentement et parla d’une voix placide :

"Vous connaissez l'histoire de Thamis? Thamis, dans la religion grecque était un jeune homme bavard et ne connaissait rien d'autre qu’insouciance de la jeunesse. Il rencontra un jour Apollon. Ce dieu, dieu de la beauté des oracles et de la parole le regarda comme un insecte. Thamis inculte lui parla comme à un égale. Apollon s'en moqua au début et lui répondait de façon placide. Ironique, il finit par lui dévoiler qui il était vraiment. Thamis n'en crut pas un mot et c'est avec un gloussement qu'il continua la conversation en se prénommant roi des papillons. Apollon, avec un sourire diabolique le transforma en cet animal faible et légers nommé papillon."

Hana se figea pour dévisager son interlocutrice. La comparaison était plus que clair, dans ses paroles, Thamis, c’était elle. Son cerveau ce mit alors à fonctionner à toute vitesse. Quelqu’un d’important ? Dans ce petit village ? Si puissant qu’Hana ne représentait pour cette personne un insecte ? Il n’y avait qu’une personne dans ce village qui pouvait être cet « Apollon ». La jeune femme fit pensivement passer ses cheveux derrière son oreille avant de planter son regard dans celui de la jeune femme en robe violette :

-Ce pourrait-il que l’amiral soit une amiral ?

Sa voisine ne lui répondit pas tout de suite, elle l’entraina en chantonnant avant de s’arrêter pour prendre une bouteille sur le sol. Cette dernière la tendit à Hana qui la prit, en s’en abreuva de quelques gorgés et la regarda plus intensément :

-Répondez-moi.

Revenir en haut Aller en bas
Yoru Shiwara
Amiral
Amiral
avatar

Messages : 868
Date d'inscription : 19/02/2011
Age : 23
Localisation : à côté de ton cadavre

Feuille de personnage
Information:
Doriki:
3400/3400  (3400/3400)

MessageSujet: Re: L'amirale recrute   Dim 2 Oct - 16:31

Après sa tirade sur les papillons, la jeune fille qui se trouvait au coté de Yoru répondit de façon plus... scientifique. Yoru fut déçu par cette réponse. Elle n'attendait rien de cette femme, mais elle aurait voulu un peu plus de rhétorique. Yoru se sentait bien. La nuit était douce et tiède. Cette île avait un climat doux, même la nuit, ce qu’appréciait particulièrement Yoru. En effet, l'amirale n'aimait pas se couvrir. L'effet que faisait la marine sur celle aux cheveux roses était palpant. Hana semblait surprise mais plutôt amusée par cette inconnue qui était en train de lui conter des histoires sans queue ni tête. A la fin de l'histoire du pauvre jeune homme transformé, elle s’arrêta de surprise. Donc elle n'était réellement pas au courant de qui était la femme en violet. Un sourire de satisfaction apparu sur son visage. Alors que l'alcool coulait le long de sa gorge Hana faisait le rapprochement de leur situation mutuelle. Elle avait planté son regard dans celui de Yoru.

-Ce pourrait-il que l’amiral soit une amiral ?


Yoru la contempla, amusée. Elle décida d'utilisé une tournure que son maitre utilisait. Elle lui répondit alors que son interlocutrice s'impatientait:

"Il y a deux réponses à ta question. La première, celle que je préfère est que, peu importe le sexe pour être amiral. Il n'y a qu'une seule loi qui régit dans ce monde, et c'est celle qui règne au plus profond du cœur. Donc homme ou femme cela ne change rien. Peut être que le poète ne répond pas, mais il guide le cœur. Le scientifique rentre maintenant en jeu. Pour lui, rien n'est plus vrai que l'exactitude des faits et les prognostiques vérifiés. Pour lui, il y a plusieurs amirals, et l'un d'eux s'avère être une femme, qui se trouve sur cette île en ce moment même. Ces réponses vous conviennent-elles?"

Le regard de Yoru refléta une lumière amusée. Son ton était ironique. Ses cheveux volaient derrière elle comme les roseaux ondulent après une bourrasque de vent. Un groupe de jeune passa près des jeunes filles. Aux alentours des 17 ans, ils riaient aux éclats, une bouteille d'alcool à la main. La jeunesse était une époque que regrettait Yoru. Cela faisait longtemps qu'elle n'était plus jeune, même si cela ne reflétait pas dans son attitude. Les rires et les cris d'enthousiasme percutèrent un moment encore avant de s'éteindre pour de bon. Yoru se dit alors que son rôle d'amirale n'était pas si marquant que ça finalement. Après les tonnes d'attention que l'île lui avait réservé, il restait tout de même des personnes qui s'en préoccupaient peu. Pour certain, la venue de l'amirale n'était que prétexte pour faire la fête. pour d'autre, signe de malheur et de saccage. Encore pour plusieurs, un simple fait inhabituel dont l'extraordinaire se tarissait déjà. Yoru aspira une grande gorgée d'air. Elle était une simple humaine, et malgré son rend, cela restera tel quel.


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Grey Baster

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 03/04/2011
Age : 28
Localisation : Belgique

Feuille de personnage
Information:
Doriki:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: L'amirale recrute   Ven 14 Oct - 23:01

Un matin, le soleil venait de se montrer au loin de l'océan et comme dans mon habitude, je regardais par la fenêtre pour admirer ce spectacle. Quelque minutes plus tard, une chose m'intriguait... une présence qui manquait aux autres jours... je me retournai et regarda autour de moi, et m'aperçut que je fus seul dans le dortoir, alors que d'habitude tout le monde dormaient encore... quelque chose devait était anormale, une inspection surprise que j'étais le seul à ne pas le savoir? je n'en savais rien, mais de toute façon, je devais d'abord aller déjeuner, mon ventre le réclamait. En sortant de la pièce, je sentis une odeur... une odeur fraiche et agréable qui parcourait le couloir, et en regardant autour de moi, je m'étais aperçut que tout ce lieu a été nettoyé en fond en comble... là, il y a vraiment un problème!!! je me dirigeais vers le réfectoire, et juste devant moi, un groupe de soldat parlaient entre eux juste devant la porte... Vu comme ils s'agitaient en parlant, sa devait être un conversation très intéressante... En toute discrétion, je m'étais faufilé juste au-dessus d'eux et j'écoutais leurs discutions:

" Tu te rend compte!!! un amiral va venir ici, sur notre île!!! c'est improbable, et même pratiquement impossible!!! mais c'est officiel, il arrive ce soir avec son équipage et de ce que j'ai entendu dire, elle veut recruter des nouveaux membres pour élargir son équipage!!! je veux absolument en devenir un moi aussi, mais le problème, je ne sais pas se qu'elle recherche chez ses nouvelles recrues... vous le savez vous?... "


+ Bon, maintenant que je veux les information que je veux, je n'ai plus besoin de les espionner... Je commence à comprendre pourquoi plus personne ne dorment et que tout est si propre... mais personnellement, je n'en ai rien a faire de cette visite!!! +


sans faire de bruit, je redescendis et entra dans le réfectoire, et vit que presque tous les marines étaient rassemblé ici, et parlaient en même temps. Moi qui avait une ouïe sensible, ce bruit était insupportable!!! Je pris mon assiette et alla dehors pour me régaler. je m'assis sur le bord d'une petite maison, et sentait un petit vent venant de la mer, caressant mes cheveux, et accompagnant par une petite odeur d'eau salée.... se fut un vrai bonheur d'être là. Je regardai autour de moi, et m'aperçut que tout le monde préparaient l'arrivée de cette personne si importante dans la joie, la bonne entente, la bonne humeur,... D'habitude, ils étaient tous si monotone, grincheux,... mais aujourd'hui, c'était différent, comment une personne pouvait réaliser un tel effet et de changer une personne ainsi? Plus j'y pensais, plus un sourire se dessinait sur mon visage en me disant que je commençais à avoir un certain respect pour cette personne, car il était une image, un symbole pour le monde entier.
Bon, fini de manger, place à l'entrainement intensif!!! c'était pas une personne importante qui allait un quelconque effet sur mon entrainement. Je m'apprêtais à sauter pour y aller, quand mon supérieur m'appela en me criant dessus... je le regardai, et il sortit une feuille de sa poche et tendait son bras dans ma direction... pffff c'était une liste de corvée a faire, je la déplia et sous une grande surprise, les yeux ressortirent de leur orbite en voyant ce que je devais faire!!! il n'y avait pas moins de vingt taches à accomplir!!! je regardais mon chef qui repartait en ricanant, et une folle envie de meurtre montait en moi... mais j'étais obligé de lui obéir, c'était le fardeau des soldats, dire oui à tous les caprices des supérieurs, et c'est aussi pour ça que je voulais monter en grade le plus vite possible, pour faire se que je voulais, quand je voulais et aller où je voudrais sans que personne ne me l'interdit. Bon, au boulot... la première mission était.... ha ça j'aimais bien faire, et en plus c'était excellent pour mon entrainement, porter vingt tonneaux de rhum du port au fort, mmmmh du bon rhum, sa me faisait rappeler de bon souvenir ^^
Toutes les tâches furent remplies avec succès et rapidité, il était déjà plus ou moins trois heure, j'étais trempé de sueur, je pris alors une bonne douche... le colonel avait été clair, tous les soldats doivent être propre et habillé avec sa plus belle tenue pour l'arrivée de l'amirale! je pris alors mon plus beau vêtement et mis ma cape blanche comme la neige... Le soir commençait à tomber sur notre petite île, je grimpai sur le toit d'un bâtiment, et scruta les environs de notre village. Je m'étais porté volontaire pour être de garde ce soir, c'était bien d'accueillir notre preux visiteur, mais si personne ne surveillait les villageois des ennemis qui pourraient attaquer à chaque instant, sa serais trop dangereux, surtout que personne ne voulait de se poste ce soir, puisqu'ils furent tous subjugué par cet amiral... Alors du haut de mon perchoir, casquette sur la tête, je guettait le moindre événement anormale...

Là, je vis que le bateau de l'amirale arriva, tous les personnes de l'île, habitant comme soldat, étaient sur-excité et acclamèrent son arrivée... dés à peine mis le pied au sol, la foule entourèrent la personne en question et ce fut impossible de voir son visage, tellement tout le monde s'empressèrent à aller le plus prêt possible de la personne... La foule avancèrent très doucement, car tout le monde se poussèrent pour le voir, et je ne pouvais pas m'empêcher de penser qu'il y avait danger... si un gosse venait à tomber à terre, il se ferait piétiné... mais l'amirale était là, donc le risque était quasiment nul que sa arrive. Je repris ma ronde sans bouger de mon emplacement, pour voir si il y avait des agissements suspects. De loin, je vis un petit bateau arrivant vers notre petite île... il commençait à accoster à notre petit port... Je surveillais l'homme en question... je me demandais pourquoi il venait sur notre île et pourquoi juste aujourd'hui, un événement comme celui ci... le gars marchait vers le centre ville, tout près de la foule en délire... elle passait juste au-dessous de moi, dans la rue principale, et je fixais cet individu... c'était alors, que cette personne tourna sa tête dans ma direction... et le mystérieux personnage n'était qu'en réalité une femme à cheveux rose!!! On s'était fixé quelques secondes, le temps pour elle de passer son chemin... maintenant j'en étais sur, elle n'était pas là pour de mauvaise intention, je le sentais au plus profond en moi.
Quelques heures après, la lune qui éclairait l'obscurité était bien plein, le grand buffet à l'honneur de l'amiral était surement terminé, puisque le soldat qui y participait et qui vient me remplacer arrive. Je lui fis un signe que je partais, et me dirigea vers le fort pour voir si il y avait encore des restes... en route, en sautant de toit en toit, je vins deux femme, mais l'une d'elle dégageait une forte présence... je n'ai jamais sentis ça auparavant, mais en même temps, cette présence me fut familière... quel fut encore se mystère... je m'approchai discrètement, et quand je fus assez près pour les voir, j'espionnai leur mouvement, et sous toute attente, reconnu une très vieille connaissance... Que venait elle faire sur une île comme celle-ci? est-ce qu'elle était venue avec l'amiral? et son amie, c'était celle qui venait débarquée tantôt sur l'île... En toute vitesse, je me déplaçai du toit où je me trouvais pour me percher sur un poteau, ma cape volait au rythme du vent, avec ma casquette on ne pouvait apercevoir mon visage, mais on pouvait vite deviner que je fixais les deux jeunes femmes...

" Tient tien tien, mais qui voilà, c'est la très chère Yoru... sa fait un bail qu'on c'était plus vu... à ce que je vois, tu as réalisé ton rêve, tu es entrée dans la marine et tu as surement bien progressé... moi je viens seulement d'y entrer, j'ai eu dur à choisir entre marine et chasseur de prime... mais le problème, c'est que je suis coincé sur cette petite île et je ne pourrais pas réaliser mon rêve en restant ici... tient, c'est qui cette ravissante jeune personne à coté de toi? je l'ai vu cet après midi arriver sur son bateau juste après toi?! alors... tu m'as toujours pas reconnu! [Je relevai ma tête, et la lumière éclaira mon visage] pourtant, on s'était bien amusé la dernière fois qu'on s'était vu !!!! "
Revenir en haut Aller en bas
Jewelry
Marine
Marine
avatar

Messages : 829
Date d'inscription : 15/01/2011
Age : 22
Localisation : Quelque part en train de surfer sur la plage numérique ~

Feuille de personnage
Information:
Doriki:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: L'amirale recrute   Mer 19 Oct - 15:43

Avec une voix calme et posée, la jeune femme répondit à la question qui la démangeait tant :

"Il y a deux réponses à ta question. La première, celle que je préfère est que, peu importe le sexe pour être amiral. Il n'y a qu'une seule loi qui régit dans ce monde, et c'est celle qui règne au plus profond du cœur. Donc homme ou femme cela ne change rien. Peut être que le poète ne répond pas, mais il guide le cœur. Le scientifique rentre maintenant en jeu. Pour lui, rien n'est plus vrai que l'exactitude des faits et les pronostiques vérifiés. Pour lui, il y a plusieurs amiraux, et l'un d'eux s'avère être une femme, qui se trouve sur cette île en ce moment même. Ces réponses vous conviennent-elles?"

Un sourire fendit le visage d’Hana. Elle venait de rencontrer une amiral, quelle chance ! Et même si ses joues s’empourprèrent en repensant à son attitude plus que stupide quand l’amiral dormait sur le banc, elle n’en restait pas moins heureuse. Levant les yeux au ciel, elle ne prit même pas la peine de répondre à la jeune femme et préféra plutôt enchaîner :

-Et bien, je ne pensais pas avoir une telle chance. Je me nomme Hana et voyez-vous, j’avais prévu de me rendre au QG de la marine quand je vous ai vu endormie. Puis-je connaître votre nom ou préfèreriez-vous que je l’apprenne demain par des habitants ? Rajouta-t-elle avec un sourire ironique.


Hana mit ses mains sur les hanches, et visiblement enjoué, regardait l’amirale. Un léger bruit de pas attira alors son attention. Elle releva la tête vers l’origine du bruit. Un bref coup d’œil aux alentours lui suffit pour constater la présence d’un homme. Hana, haussa les sourcils, et bien, ce jeune homme est perché bien haut ! Il était en effet posté sur un grand poteau, et visiblement, semblait très à l’aise sur ce dernier. Le bruit de la cape de l’homme fouettait l’air, et il était obligé que l’amirale ce soit rendue compte de la présence de l’individu. Une casquette empêché de voir son visage, mais Hana ne douta pas une seconde que lui pouvait les voir. Comme pour confirmer ses pensées, il prit la parole :

" Tient tien tien, mais qui voilà, c'est la très chère Yoru... "


Yoru ? Et bien, elle qui voulait le nom de l’amirale, c’était fait ! Un sourire s’étira sur les lèvres de la jeune femme tandis que le jeune homme continuait dans son élan :

"Sa fait un bail qu'on c'était plus vu... à ce que je vois, tu as réalisé ton rêve, tu es entrée dans la marine et tu as surement bien progressé... moi je viens seulement d'y entrer, j'ai eu dur à choisir entre marine et chasseur de prime... mais le problème, c'est que je suis coincé sur cette petite île et je ne pourrais pas réaliser mon rêve en restant ici... tient, c'est qui cette ravissante jeune personne à coté de toi? Je l'ai vu cet après midi arriver sur son bateau juste après toi?! Alors... tu ne m’as toujours pas reconnu! [Je relevai ma tête, et la lumière éclaira mon visage] pourtant, on s'était bien amusé la dernière fois qu'on s'était vu !!!! "


-Pour ta gouverne, jeune homme, je me nomme Hana. Ensuite, aurais-tu l’aimable obligeance de descendre de ce poteau ? À force de lever la tête je vais finir par avoir un torticolis…


Elle lui adressa un sourire éclatant, pour ne pas qu’il prenne avec trop de gravité ses paroles. Puis elle tourna la tête en direction de l’amirale. Alors comme ça, ils se connaissaient… intéressant.

Revenir en haut Aller en bas
Yoru Shiwara
Amiral
Amiral
avatar

Messages : 868
Date d'inscription : 19/02/2011
Age : 23
Localisation : à côté de ton cadavre

Feuille de personnage
Information:
Doriki:
3400/3400  (3400/3400)

MessageSujet: Re: L'amirale recrute   Mar 25 Oct - 15:25

-Et bien, je ne pensais pas avoir une telle chance. Je me nomme Hana et voyez-vous, j’avais prévu de me rendre au QG de la marine quand je vous ai vu endormie. Puis-je connaître votre nom ou préfèreriez-vous que je l’apprenne demain par des habitants ?

Cette jeune fille semblait heureuse d'avoir en face d'elle l'amirale. Après sa tirade, son sourire devint ironique et, mit ses mains sur ses hanches. Yoru la regarda avec un sourire. Cette jeune fille semblait avoir pas mal de ressource. Yoru s'abstint de lui répondre, en sentant quelqu'un approcher. Une silhouette encapuchonné par un manteau d'ombre se tenait face à elles, perché sur un poteau. Yoru lui jeta un regard oblique. La personne était méconnaissable, elle avait joué de tel façon que la lumière produise une ombre sur son visage. L'effet que sa cape produisait voltigeant derrière elle donnait un effet surréaliste, presque héroïque. C'est alors qu'avec une voix calme l'homme s'exprima:

" Tient tien tien, mais qui voilà, c'est la très chère Yoru... "

Comme sa voisine, Yoru tiqua. Cet homme la connaissait donc. Soit de par son prestige, soit car ils s'étaient déjà rencontrés. Effectivement, sa voix n'était pas inconnu à Yoru.

"Sa fait un bail qu'on c'était plus vu..."

Le deuxième choix se retrouvait avéré. Cet homme était donc une connaissance de Yoru. Cette dernière sourit et tout en prenant une mèche de ses cheveux réfléchit en écoutant la suite de la tirade.

"A ce que je vois, tu as réalisé ton rêve, tu es entrée dans la marine et tu as surement bien progressé... moi je viens seulement d'y entrer, j'ai eu dur à choisir entre marine et chasseur de prime... mais le problème, c'est que je suis coincé sur cette petite île et je ne pourrais pas réaliser mon rêve en restant ici... tient, c'est qui cette ravissante jeune personne à coté de toi? je l'ai vu cet après midi arriver sur son bateau juste après toi?! alors... tu m'as toujours pas reconnu! pourtant, on s'était bien amusé la dernière fois qu'on s'était vu !!!! "

Un sourire éclatant apparut sur le visage de Yoru. Effectivement cet homme lui était connu. Un air assuré prit place sur sa figure, masquant la curiosité de Yoru qui avait du mal à faire le lien entre l'homme qui se tenait en face d'elle et le jeune adulte qu'elle avait rencontré il y avait quelques années de cela. Yoru prit la partie de se taire. Et même si elle l'avait voulu, elle n'aurait pu parler car sa voisine, prit d'elle même la parole:

-Pour ta gouverne, jeune homme, je me nomme Hana. Ensuite, aurais-tu l’aimable obligeance de descendre de ce poteau ? À force de lever la tête je vais finir par avoir un torticolis…

Après quoi, Hana regarda Yoru. Cette dernière lui jeta un sourire de connivence puis, bailla en passant la main dans ses cheveux. Elle s'agenouilla et cueillit une rose. Elle prit la fleur dans sa main et plongea son regard dedans. Les pétales étaient d'un rose pale émoucheté de blanc, le cœur allait en dégradé et atteignait le violet. Leur bord était légèrement repliés et formé des vaguelettes. Certaines pétales étaient abimés. Soudain Yoru reprit ses esprits. Bien sur! C'était Grey! Yoru releva le visage et contempla l'homme. Oui, c'était bien lui.

Grey et elle s'étaient rencontrés alors qu'elle avait vers les 20 ans. Yoru venait de quitter son maitre. Elle avait prit un bateau de marchand pour se rendre dans un QG de la marine. Elle avait quitté le navire à grande vitesse lorsqu'elle avait vu l'addition. Elle s'était retrouvé sur une petit île en fête. Elle y avait alors rencontré le jeune homme. Ils s'étaient disputés, battus, puis avaient partagé un verre ensembles. Lui aussi voulait devenir marine.

Yoru lui jeta un grand sourire. Elle avait laissé ses deux compagnons parler ensembles alors qu'elle cueillait la fleur. Elle fit tourné la fleur dans sa main, puis la tendit à Grey en prenant la parole:

"Hé ! bonjour, Monsieur du Poteau.
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre silhouette
Se rapporte à votre squelette ,
Vous êtes l'ami qui voilà une décennie, J'ai mis au tapis."


Avec un sourire Yoru finit sa tirade. Elle se sentait encore mieux que d'habitude. Décidément, son voyage était plus plaisant que prévu. Elle se promit d’enrôler tout deux dans son équipage des que l'occasion se présentait.





_________________



Revenir en haut Aller en bas
Ichigo Soul
Marine
Marine
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 01/08/2011

Feuille de personnage
Information:
Doriki:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: L'amirale recrute   Mer 26 Oct - 12:43


Ichigo se trouvait actuellement au QG de la marine de South Blue, plusieurs des marines disaient que l’amirale Yoru Shiwara était ici, il eut un grand sourire aux lèvres, c’était un vrai coup de chance qu’elle y soit, malheureusement il l’avait raté de très peu. Il la cherchait depuis un moment déjà, il avait en tête de la rejoindre, mais si il allait la voir à ce moment là, il n’aurait pas put, il se serait fait bloquer dès le début, il attendit alors qu’elle soit seul, sans marine garde du corps. La lune était caché par des nuages, il allait peut-être pleuvoir, Ichigo ramassa une fleur au sol et sentit sa fragrance, après quelques minutes t’attente, il fit fondre la fleur avec son acide, mais son acide était encore instable étant donné qu’il ne contrôlait pas encore assez son fruit du démon, mais bon, il voulait allez voir une amirale, il ne se battrait pas. Il esquissa un léger sourire dans le vide, puis il se rendit compte qu’il commençait tous de même à être tard, il se leva et marchais n’importe où. C’est alors qu’il vit un homme, sur un poteau, il entendit le nom Yoru, il se dit tous de suite qu’il devait y avoir en bas et devant cet homme, Yoru Shiwara, l’amirale en personne ! Il esquissa un sourire et courut dans cette direction, puis il vit qu’il y avait bel et bien Yoru Shiwara, l’amirale en personne. Il s’appuya le dos contre un arbre, et avec un grand sourire aux lèvres il dit :

« Je ne m’étais pas trompé, il y a bien l’amirale Yoru Shiwara !»

C’est alors qu’il entendit le jeu de mots un peu méchant de l’amiral, il s’efforçait de s’empêcher de rire, ses joues étaient gonflé à blocs, une amiral qui faisait des jeux de mots, il n’aurait jamais pensé que sa existerait, pour lui, un amiral c’est quelqu’un de strict et qui défend la loi à en tuer ses hommes, et bien, on dirait que cette amirales là était différente. Cela pourrait s’avérer plutôt drôle s’il voyageait avec elle. L’épée d’Ichigo était toujours rangeait dans son fourreau, mais la chaîne quand à elle restait bien serrer et entourer son bras les yeux fermé et un grand sourire aux lèvres. Il s’avança vers l’amirale, et se n’est qu’à se moment là qu’il se rendit compte de la présence de la femme au côté de l’amirale, si elle était un garde du corps, il piquerait une crise monumental, dans ce cas là, il n’aurait absolument aucune chance ce jour là. Il bayait un petit coup puis esquissais un sourire envers l’amirale, il s’efforçait toujours de se retenir de rire. Il voyait clairement dans le regard de l’amirale qu’elle saisirait n’importe qu’elle occasion pour que ces deux rentrent dans son équipage, mais lui, rentrer dans l’équipage de l’amiral s’étaient son but.

« Je n’aurais jamais pensé qu’une amirales ferait des tirades comme celle-ci ! »

Il eut tous de suite un sourire en coin, il se grattait la tête un petit coup et se mit à rire dans sa tête, il avait surtout envie d’un peu d’action, là, sa ne faisait que parler, mais il n’y pouvait rien, il ne va pas y avoir un pirate ou un révolutionnaire qui va venir les attaquer alors qu’il y avait l’amirale, se serait de la folie, il passa alors son envie d’action. Il baillait de nouveau, l’ennuie le gouvernait à ce moment là, il essayait de ne pas s’endormir debout et sur place, se serait la moindre des politesses envers eux et surtout envers deux très belles femmes. Il jetait rapidement un petit coup d’œil envers l’homme sur le poteau, Ichigo rit un petit coup un cachette, il bailla de nouveau, c’était plus fort que lui, l’ennuie est plus fort que tout apparemment.


Dernière édition par Ichigo Soul le Jeu 27 Oct - 21:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hizamo Chiikei
Marine
Marine
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 11/07/2011

Feuille de personnage
Information:
Doriki:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: L'amirale recrute   Jeu 27 Oct - 14:26




Une belle journée en perspective, pas de problèmes à l'horizon, pas de pirates dans les environs, aucuns problèmes.. Une journée de repos sur l'herbe du QG, avec une bonne bouteille de rhum et une grosse sieste. Je pouvais donc commencer ma séance repos éternel. Mais un abruti vint me déranger lors de cette phase importante du repos qui était "la beuverie", rien de mieux qu'une bonne bouteille de rhum pour servir de somnifère. Cet idiot m'apprit qu'un amiral venait sur notre belle île-QG afin de recruter des marines pour son aventure. Sur le coup, je n’en avais rien à faire. Ce n'était qu'un amiral qui venait. Puis tout le monde sait que les amiraux ne choisissent pas les simples trous fions des blues. Ils préfèrent les lécheurs de bottes que l'on trouve dans les bases de Grand Line. Je me replongeai donc dans mon sommeil profond et dans mon coin d'herbe fraiche et verte. Ce sommeil ne dura que peu de temps. En effet, des hommes et des femmes ne cessaient de causer derrière moi, et ce bruit de fond m'empêchait de rester dans ce sommeil. Mais je pense que c'est lorsque qu'un débile cria que je m’énervai et me leva de ma position.

« Je ne m’étais pas trompé, il y a bien l’amirale Yoru Shiwara ! »


« Mais ça va pas de gueuler comme ça ! Y'en a qui veulent dormir ici ! »


Je me levai de ma position. Il avait bien dit l'amiral Yoru Shiwara ! Mais c'est incroyable ! Cette femme me fait fantasmer depuis que je suis jeune. Mon rêve se réalise, une beauté parfaite à côté de moi. Je m’arrêtai quelques secondes afin de contempler cette beauté parfaite. Puis je ne pus m'empêcher d'écouter son poème destiné au jeune homme qui se trouvait sur le poteau devant-elle. Je me retournai vers l'idiot qui venait de me réveiller, celui-ci s'avança vers l'amiral et lui envoya une phrase de courtoisie, puis, comme un gros débile, il se gratta la tête, et bailla aux corneilles. Je regardais de l'autre côté, cette beauté, rien que pour elle, je traverserais la terre entière. Pour être à ses côtés. Mais au même moment, j’aperçus une deuxième jeune femme qui se trouvait proche de l'amiral et de l'idiot sur le poteau. Surement une amie de l'amiral. Je m’approchai de l'amiral fermement, une fois à ses côtés, et devant le jeune homme aux cheveux orange, je lui adressai une phrase de courtoisie.

« Madame Shiwara, que faites vous dans ce coin totalement pommé de South Blue ? Vous vous êtes perdu ? Je suis Hizamo Chiikei, pour vous servir. »


Qu'allait dire l'amiral ? Un peu brutal comme rencontre. Qui sont tous ces gens, je suis ici depuis des mois, je n'ai jamais vu leur tête. Je ne pouvais, quant à moi, m'empêcher de dévisager l'amiral, sa beauté m'éblouissait...



Revenir en haut Aller en bas
Jewelry
Marine
Marine
avatar

Messages : 829
Date d'inscription : 15/01/2011
Age : 22
Localisation : Quelque part en train de surfer sur la plage numérique ~

Feuille de personnage
Information:
Doriki:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: L'amirale recrute   Lun 31 Oct - 10:51

"Hé ! bonjour, Monsieur du Poteau.
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre silhouette
Se rapporte à votre squelette ,
Vous êtes l'ami qui voilà une décennie, J'ai mis au tapis."


Hana ne pu s’empêcher d’éclater de rire. L’amirale l’avait si joliment rembarré que l’homme qui quelques secondes plutôt avait des allures de héros se voyait maintenant rabaisser au rang d’insecte.
Une fois qu’Hana eut réussie à reprendre son souffle, une voix inconnue se fit alors entendre :

« Je ne m’étais pas trompé, il y a bien l’amirale Yoru Shiwara !»


Ah ? La jeune femme aux cheveux roses se retourna vers l’origine du bruit. La personne qui venait de parler était un jeune homme roux, aux allures de combattant. Ce dernier balaya la scène du regard ne passant que peu sur Hana. La jeune femme bailla, la situation commençait légèrement à l’ennuyer. Elle s’apprêta à s’assoir quand une autre voix s’éleva, la faisant légèrement sursauter :

« Mais ça va pas de gueuler comme ça ! Y'en a qui veulent dormir ici ! »


Et bien, il s’en passait des choses ce soir ! Soudain, l’homme qui venait d’apparaître braqua son regard sur Yoru, son regard s’éclaira, comme s’il était animé par une lueur nouvelle. Une lueur d’admiration.

« Madame Shiwara, que faites vous dans ce coin totalement pommé de South Blue ? Vous vous êtes perdu ? Je suis Hizamo Chiikei, pour vous servir. »


Ce coin totalement pommé n’était-il pas le QG de la marine ? Enfin bref, Hana ne se formalisa pas de ce détail. Elle était blasée. Toute les personnes ici présente était là pour l’amirale, en même temps, rien d’étonnant, elle venait d’un village inconnu de beaucoup tandis que l’amirale, le monde entier la connaissait. Concluant que la discussion ne la concernée plus, la jeune femme se baissa avec lenteur pour s’assoir dans l’herbe. Bientôt, sans s’en apercevoir, la jeune femme s’assoupie.

[hrpg : elle ronfle pas è.é]
Revenir en haut Aller en bas
Yoru Shiwara
Amiral
Amiral
avatar

Messages : 868
Date d'inscription : 19/02/2011
Age : 23
Localisation : à côté de ton cadavre

Feuille de personnage
Information:
Doriki:
3400/3400  (3400/3400)

MessageSujet: Re: L'amirale recrute   Ven 11 Nov - 11:39

Je glissai la fleur dans mes cheveux. Sans le montrer j'étais gentiment fière de ma petite répartie à Grey. J'avais tiré l'idée d'une fable écrite par un grand homme que j'avais rencontré quelques années auparavant. Il vivait dans une grande misère et ses œuvres n'étaient pas reconnues. Mais je savais qu'un jour, il sortirait de l'oubli. Ma compagne, nommée Hana, se prit à mon jeu et éclata de rire. Je gardai mon sérieux, une pointe d'ironie brillait dans mes yeux. Je sentis deux nouvelles présences. L'une des deux, s'approcha en retoquant:

« Je n’aurais jamais pensé qu’une amirales ferait des tirades comme celle-ci ! »


Je me tournai vers l’intrus avec un regard froid. Ne connaissait-il pas la politesse? Il savait qui j'étais, mais il faisait comme s'il parlait d'un égale. L'homme était grand, roux avec un habit sombre. Il avait un air détaché, et ses yeux semblaient jubiler alors qu'il se grattait la tête. Était il fière de sa réplique? Son regard s’éteignit et le comble, il bailla. Je mis une main sur ma hanche en la déhanchant, mon regard se plongea dans celui de l'inconnu. Je ne dis rien, je ne bougeai plus. Je laissai mes yeux parler pour moi, je voulais qu'il se sente gêné, et pourquoi pas qu'il rougisse. Je sentis alors ma voisine, quelque peut oubliée durant mon échange sourd, sursauter en apercevant le deuxième homme qui, en suivait le premier à notre rencontre. Je lâchai brusquement les yeux de l'un pour les reporter sur l'autre. Ce dernier avait l'allure plus amicale. Il s'adressa directement à moi.

« Madame Shiwara, que faites vous dans ce coin totalement pommé de South Blue ? Vous vous êtes perdu ? Je suis Hizamo Chiikei, pour vous servir. »


Ma première impression fut que je pris l'air vexée devant le "madame" qui m'était destiné. Du jour à l'autre, mon mademoiselle s'était envolé pour être remplacé par "madame". Je comprenais qu'il s'agissait d'une marque de respect, et que, je n'étais plus dans la fleur de l'âge malgré les apparences. La suite de ses paroles ne me fit ni chaud ni froid. Il avait du cran. Je m'attachai alors à son physique. Détaché, arrogant tout en restant sympathique. A vrai dire, son physique était avenant, si ce n'est attirant. Il me plu. En gardant son côté rebelle, il avait glissé des mots respectueux. Du coin de l’œil, je vis Hana soupirer et s'assoir. J'aurais aimé continuer notre discussion, mais, il serait peu être temps plus tard. Je répondis alors en m'adressant au roux, puis à Hizamo:

"Sachez, jeune homme, que la généralité est une chose que je ne cautionne pas. Avez-vous déjà vu un amiral? Mais vous vous êtes tout de même construit un avis sur eux. Sachez que nous sommes humains avant tout. Je me repris en soupirant, quoique... , Je me tournai vers Hizamo, eh bien, monseigneur, je ne faisais que passer pour enlever de pauvres gens a leur foyer et les emmener au travers du monde à mes côtés. "

Je fus déçu. Monsieur le roux s’embêtait, du moins baillait, et ma compagne s'endormait.... Comment pouvaient-ils réagir ainsi alors qu'ils me rencontraient pour la première fois? Jamais tel comportement s'était déroulé avec moi dans les parages. En oubliant Grey, je repris la fleur de mes cheveux et plongea mon nez dedans. Elle commençait à perdre sa fraicheur et son odeur. Qu'il était difficile d'entretenir une conversation sans que l'un sois mit de côté. Et pourtant, je pressentait que certains d'entre eux me rejoindrais. Notamment, Hizamo, qui semblait me couver du regard. Grey, aussi, malgré son implacable humour. Hana, j'aurais bien aimé l'avoir elle aussi à mes côtés, mais, était-elle marine? L'autre... je ne savais pas, il semblait fort, mais rien dans son attitude ne m'avait amener à le remarquer.



EDIT: Enfin j'avais un équipage. Ils me convenaient tous. Grey, Hana, Hizamo et Ichigo, plus quelques autres de l'île. C'était parfait, j'allais enfin pouvoir accomplir mon rôle d'amirale. A peine mon recrutement bouclé, je reçu un message important. Je pris donc la route en laissant Hana sur *********. Je l'avais laissé elle car j'avais confiance en ce qui émanait d'elle. J'avais besoin de laisser quelqu'un car j'avais appris que des pirates se cachaient sur l'île, et puis je voulais évaluer les capacités de mon nouvel équipage. J'emmenais donc mon équipage en laissant pour instruction à Hana ce message:

"Salut salut jeune fille. Je suis désolé de ne pas te parler directement. Mais j'ai appris qu'il fallait que je parte immédiatement, sur le champ... Comme tu étais la seule absente (surement à te pomponner quelque part) je te laisse sur l'île. N'aie crainte nous nous retrouverons vite chérie. Je t'ordonne de t'occuper des pirates qui sont sur cette île. Je voulais faire leur fête avec vous mais je n'ai pas le temps. Selon mes sources, c'est un équipage constitués principalement d'homme. Vulgaire et peu nombreux ce n'est que de la vermine. Je laisse avec toi une dizaine de mes meilleurs guerriers. Des hommes. Je t'interdis de les approcher sousune autre enveloppe que celle de leur chef! Ils m'appartiennent ♥
Évidemment, tue tous les pirates que tu rencontre s'il y en a d'autre. Je te laisse l'ecargophone qui accompagne ce petit mot. Garde le précieusement c'est grâce à lui que nous nous retrouverons.
Et voilà
Bonne chance ♥~
L'amirale Yoru"


Une chose de faite. Nous partîmes donc pour Karate Island. La marine y avait des espions et on m'avait demandé d'y faire un peu le ménage. Un groupe de gangster s'était lâchement pris aux habitants et avait prit le contrôle de l'île. Comme j'étais la plus proche du lieu et surement celle qui pouvait le plus facilement s'en occuper ils m'y envoyèrent.


Hrpg: Hana post avec elysabeth. Elle devra s'occuper des "pirates" imaginaires et choisira son lie (qui sont les ******** dans mon texte) Sur south blue.
Pour les autres, je m'en occupe le week end prochain. Notre aventure commence!
Désolé pour ce premier rp.... je n'avais jamais rp avec autant de monde... et en étant leur chef.... J'espere ne pas vous avoir trop déçu.
Désolé si on s'arrete en plein rp, mais nous tournions en rond.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Yoru Shiwara
Amiral
Amiral
avatar

Messages : 868
Date d'inscription : 19/02/2011
Age : 23
Localisation : à côté de ton cadavre

Feuille de personnage
Information:
Doriki:
3400/3400  (3400/3400)

MessageSujet: Re: L'amirale recrute   Dim 27 Nov - 21:16

Recrutement Fini

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'amirale recrute   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'amirale recrute
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (Les Immortels) Le Stradivarius recrute!
» L'administration recrute !
» Condra de Yisien [Amirale de la Marine Royale]
» NU recrute ! (2ème édition)
» La police recrute [Avis à toute la population de Gotham]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le début de Grand Line :: South Blue :: Quartier Général de la marine de South Blue-
Sauter vers: